dimanche 31 mai 2020
More
    Accueil Personnalités Success Story Nicolas Peretti L’art du déménagement

    Nicolas Peretti L’art du déménagement

    -

    La famille Peretti dirige depuis 20 ans la Société Monégasque de Transports.

    Au-delà des services classiques de déménagement, cette entreprise créée en 1974 s’est aussi spécialisée depuis une quinzaine d’années dans le transport et la conservation d’oeuvres d’art pour ses clients, aussi bien des collectionneurs privés que des institutionnels. Focus sur cette activité de niche, qui exige une extrême précaution et une grande confidentialité.

    Dans la famille Peretti, il y a le père, Michel. Et les deux fils, Bruno et Nicolas. Tous ont un point commun : la passion de leur métier ! Créée en 1974 par une famille monégasque — la famille Pons — la Société Monégasque de Transports est aujourd’hui dirigée par les deux frères Peretti. L’un s’occupant de la partie financière, administrative et commerciale. L’autre de la partie organisationnelle de la structure, ainsi que de toutes les spécificités hautement techniques de leurs différents métiers. Depuis sa création, cette entreprise de déménagement ne cesse de prospérer. « Mon père Michel a été recruté par le fondateur de la société en 1983 pour développer la structure. Il a fait monter en compétence l’entreprise jusqu’en 2000, année où il a décidé de la racheter. Je l’ai rejoint au sein de l’entreprise, et mon frère a fait de même en 2004. Dans ma famille, nous sommes dans le déménagement depuis trois générations car mon grand-père était déjà dans ce type d’activité », retrace Nicolas Peretti.

    © Photo Jessica Vanné

    Ces oeuvres d’art sont stockées et surveillées comme le lait sur le feu dans des locaux de la SMT à Monaco, avec un accès hautement sécurisé (7j/7 et 24h/24), alarme anti-intrusion, alarme incendie, ainsi qu’une détection de présence d’eau. « Nous avons également des camions banalisés pour respecter la confidentialité de nos clients »

    « Un métier à part »

    Si l’activité principale de cette entreprise reste le déménagement et l’archivage, la Société Monégasque de Transports s’est aussi spécialisée depuis une quinzaine d’années dans l’emballage, le transport et le stockage d’oeuvres d’art.

    « Nos clients faisaient appel à nous pour des déménagements “classiques” et avaient de très belles pièces : mobilier, tableaux et sculptures. Au fil des années, nous sommes donc montés en compétence pour répondre au mieux à leur besoins, car manipuler ces objets est un métier à part. On ne manipule pas un tableau ou une sculpture comme on manipule un carton. Par exemple, une sculpture n’a pas les mêmes standards de conservation et de transport qu’un tableau. Il faut donc savoir tenir, manutentionner, emballer et arrimer ces œuvres, avec beaucoup de précaution et des règles précises. » C’est ainsi qu’au fil du temps, SMT (partenaire officiel de l’événement Art Monte-Carlo) a développé ce département FineArt, avec du personnel qualifié et des matériaux adaptés. Car au-delà de toute l’assistance administrative (demande de certificat de biens culturels, licences d’exportation, demande de CITES…) et de formalités douanières rattachées à la “gestion” et au “suivi” de chaque œuvre, il y a toutes les considérations plus techniques. « Les oeuvres d’art n’aiment pas les changements d’environnement climatique brutaux (température et hygrométrie). Nous avons donc des machines qui gèrent la température, et d’autres qui vont gérer l’hygrométrie, à savoir le taux d’humidité de la pièce », rajoute Nicolas Peretti.

    Des oeuvres sous haute surveillance

    Ces oeuvres d’art sont stockées et surveillées comme le lait sur le feu dans des locaux de la SMT à Monaco, avec un accès hautement sécurisé (7j/7 et 24h/24), alarme anti-intrusion, alarme incendie, ainsi qu’une détection de présence d’eau. « Nous avons également des camions banalisés pour respecter la confidentialité de nos clients », expliquent les dirigeants. Si SMT travaille aujourd’hui dans toute l’Europe, les deux co-directeurs s’inquiètent toutefois des incidences du Brexit. « La seule crainte que nous avons actuellement concerne effectivement le Royaume-Uni car c’est un marché relativement important pour nous. Au niveau de l’art, Paris, New York et Londres sont les trois principales avec lesquelles nous travaillons régulièrement. Quelles vont être les modalités de sortie du Royaume-Uni ? les incidences administratives, douanières et commerciales… il y a beaucoup d’interrogations. Mais nous restons optimistes. »

    -

    Les dernières news

    La méditation pour favoriser l’épanouissement personnel

    Lancée en plein confinement, l’association monégasque Le soi est dans le soin cherche à promouvoir la pratique de la méditation en Principauté.

    La SBM s’attend à une note très salée

    La pandémie de Covid-19 a affecté considérablement le groupe SBM qui ne cache pas ses inquiétudes pour le futur.

    Immunité, anxiété, effet booster Les plantes qui peuvent être nos alliées

    Depuis 2014, Sophie Chatelier, artisan herboriste et conseillère agréée en fleurs de Bach à Nice, confectionne des formules à base de plantes pour prévenir ou soulager les maux




    Les plus lus

    Crise du coronavirus : Le Prince hausse le ton

    Regrettant que le Conseil national ne respecte son appel « à l'unité nationale » dans la gestion de cette crise sanitaire, le Prince Albert II a pris la parole dans un communiqué de presse envoyé ce jour par le palais princier.

    Bars et restaurants rouvrent le 2 juin à Monaco

    Les bars et les restaurants de la Principauté pourront rouvrir dès le 2 juin. Sur réservation pour manger, sans réservation pour boire un verre, pas plus de six par table.

    Le retour des salariés Français et Italiens à Monaco en question

    De nombreux travailleurs en provenance de France et d’Italie vont probablement faire leur retour à Monaco lundi 4 mai. Problème : les trains et les bus seront très rares puisque la France sera encore en confinement jusqu’au 11 mai.