mercredi 3 juin 2020
More
    Accueil Infos Santé Pic épidémique, masque, dépistage, chloroquine, soignants malades : les réponses du CHPG

    Pic épidémique, masque, dépistage, chloroquine,
    soignants malades : les réponses du CHPG

    -

    L’orage épidémique de coronavirus s’approche de la région Paca. Au CHPG, on estime que le pic pourrait être atteint entre ce dimanche 28 mars et le mercredi 15 avril. « Notre souci, c’est de savoir si on est suffisamment préparés pour accueillir un certain nombre de patients, explique le docteur Christophe Perrin, chef du service pneumologie. Nous avons eu le temps de nous préparer et d’avoir de nombreux ventilateurs. » Pour ce spécialiste, le confinement décidé en Italie, puis en France et à Monaco nous protège. « Le but du confinement, c’est d’aplanir le pic épidémique de façon à ce que l’hôpital ne soit pas submergé », éclaire le praticien hospitalier.

    Masques : deux à trois semaines de stocks

    Mercredi, le CHPG a reçu une livraison de 40 000 masques chirurgicaux et 10 000 masques FFP2 provenant de la réserve sanitaire française. « Nous y avons droit car nous sommes intégrés au schéma sanitaire français. Nous sommes donc correctement dotés », estime Benoite de Sevelinges, directrice de l’hôpital monégasque. Cela pourrait représenter deux à trois semaines de stocks en fonction de l’utilisation élargie des masques. Par contre, le CHPG l’assume : il n’y aura pas de dépistage massif. « Il faut tester à chaque fois que c’est nécessaire mais le moins possible. Car sinon, on induit un délai trop long pour obtenir les résultats des gens hospitalisés dont on a besoin de savoir rapidement ce dont ils souffrent », défend Benoite de Sevelinges. « C’est une fausse sécurité le dépistage massif », pense le docteur Christophe Perrin. Trois automates sont déjà positionnés pour effectuer ces tests. « Ce qui manque, ce sont les réactifs. On attend la validation des autorités françaises et européennes prévue entre le 8 et le 15 avril pour cela », répond la directrice du CHPG.

    5 soignants du CHPG contaminés

    D’autre part, si la chloroquine est bien utilisée au centre hospitalier monégasque, ce produit n’est introduit dans le traitement qu’« après une décision collégiale et multidisciplinaire », insistent les docteurs Perrin et Claessens, chef du service des urgences. « L’efficacité n’est pas démontrée. Les travaux du professeur Raoult donnent une orientation thérapeutique mais ne démontre en rien l’efficacité de ce produit », déclare le docteur Perrin. Il détaille sa vision en évoquant le principe de balance bénéfice/ risque pour le patient. Pour ceux qui présentent peu de symptômes, il y aurait selon lui « plus de risques d’effets indésirables que de bénéfices ». Pour les patients « plus précaires » par contre, recevoir le produit peut être un bénéfice. Mais avec, à chaque fois, « une décision collégiale ». Depuis le début de l’épidémie, on compte dorénavant 5 soignants du CHPG contaminés. Ils sont tous à domicile et suivis par leurs collègues du service ORL (oto-rhino-laryngologie). Huit personnes sont hospitalisées à cause du Covid-19. Dont une personne en réanimation. Au nom du secret médical, le CHPG n’a pas souhaité divulguer ni l’âge ni la situation précise de santé de ce patient. Alors que le CHPG s’apprête à vivre dans les prochains jours le fameux pic épidémique, le docteur Perrin fait sienne les paroles de soignants de l’Est de la France : « Nous sommes au travail pour vous. Donc restez chez vous pour nous ».

    -

    Les dernières news

    Que sont devenues les denrées alimentaires à la fermeture des restaurants ?

    Lorsque le gouvernement a décidé la fermeture le samedi 14 mars des restaurants et des bars, la question s’est posée de savoir, que faire des denrées alimentaires ?

    Ouverture le 4 mai : « Une pression énorme du monde économique monégasque »

    sMonaco a décidé de déconfiner et d’autoriser l’ouverture des commerces, le 4 mai, soit une semaine avant la France.

    La nouvelle Place du Casino de Monte-Carlo inaugurée

    Le Prince, son épouse et sa famille ont officiellement inauguré une Place du Casino new look. Cet évènement lance le top départ de la reprise des activités de la Société des Bains de Mer.




    Les plus lus

    Crise du coronavirus : Le Prince hausse le ton

    Regrettant que le Conseil national ne respecte son appel « à l'unité nationale » dans la gestion de cette crise sanitaire, le Prince Albert II a pris la parole dans un communiqué de presse envoyé ce jour par le palais princier.

    Bars et restaurants rouvrent le 2 juin à Monaco

    Les bars et les restaurants de la Principauté pourront rouvrir dès le 2 juin. Sur réservation pour manger, sans réservation pour boire un verre, pas plus de six par table.

    Le retour des salariés Français et Italiens à Monaco en question

    De nombreux travailleurs en provenance de France et d’Italie vont probablement faire leur retour à Monaco lundi 4 mai. Problème : les trains et les bus seront très rares puisque la France sera encore en confinement jusqu’au 11 mai.