mardi 7 avril 2020
More
    Accueil Infos Santé La chloroquine est utilisée au CHPG

    La chloroquine est utilisée au CHPG

    -

    Certains médecins considèrent que c’est la molécule incontournable… D’autres praticiens et collèges de praticiens sont au contraire beaucoup plus prudents et sceptiques. Depuis quelques jours, un débat agite la communauté médicale sur l’utilisation de la chloroquine. Qu’en est-il alors à Monaco ? Le gouvernement a annoncé hier, lors d’une conférence de presse, que la chloroquine est bel et bien utilisée au CHPG, « mais avec des dosages extrêmement précis, sous surveillance médicale,  pour des patients qui ont des symptômes assez forts », précise Didier Gamerdinger, conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé.

    Les risques très graves d’une automédication

    Pour autant , l’hôpital, l’ordre des médecins, l’ordre des pharmaciens, le ministère français de la santé et d’autres structures de santé, convergent pour dire que cette molécule peut avoir des effets indésirables graves, notamment des risques cardiaques et des  risques d’atteintes aux reins. « C’est pourquoi, elle doit être strictement dosée et  strictement utilisée,  sous supervision médicale, insiste le conseiller-ministre,  qui alerte sur les dangers d’une  automédication et sur les risques d’un surdosage. « Dans ce cas de figure cela peut gravement compromettre un certain nombre de fonctions vitales. Par conséquent, comme en France, la Principauté a décidé de bloquer les ventes en pharmacie de cette molécule. Concrètement , cette molécule et d’autres associés ( dérivés pharmaceutiques) seront réservés  à l’hôpital, pour éviter ce risque que  j’évoquais »

    Une seule  pharmacie avec de la chloroquine

    Cependant , certaines personnes qui prennent déjà  cette molécule (dispensée par leur médecin)  parce qu’elles ont une maladie chronique ou autre pathologie pourront, bien sûr,  être encore approvisionnées à Monaco . «  Nous avons fait en sorte qu’une seule pharmacie sur la principauté dispense  ce médicament, poursuit Didier Gamerdinger. L’ordonnance devra être montrée pour vérifier qu’il s’agit bien d’une maladie chronique préexistante. Nous sommes extrêmement attentifs sur ce point car nous craignons une ruée sur ce médicament et des risques d’utilisation indus,  sans contrôle médical. »

    -

    Les dernières news

    Serge Telle : « Une interdiction des chantiers privés à Monaco, nous exposerait à des conséquences financières très lourdes »

    Au conseil national hier soir, le gouvernement a expliqué que l’interdiction formelle des chantiers privés exposerait l’Etat monégasque à des conséquences financières très lourdes.

    Il y a 15 ans le prince Rainier III nous quittait

    Il y a précisément 15 ans, le mercredi 6 avril 2005 à 6h35, le Prince Rainier III décédait au Centre cardio-thoracique de Monaco à l’âge de 81 ans

    La police monégasque durcit le ton

    La police a durci le ton et renforcé considérablement les contrôles ce week-end. Au total, 3500 contrôles ont ainsi été effectués en seulement deux jours.

    Les plus lus

    Crise du coronavirus : Le Prince hausse le ton

    Regrettant que le Conseil national ne respecte son appel « à l'unité nationale » dans la gestion de cette crise sanitaire, le Prince Albert II a pris la parole dans un communiqué de presse envoyé ce jour par le palais princier.

    COVID 19 à Monaco : les dernières mesures du gouvernement

    Lors de sa dernière conférence de presse, il y a quelques minutes. Le gouvernement princier a annoncé...

    Le prince Albert est positif au COVID-19

    Le communiqué officiel du palais princier vient tout juste de tomber. Le Prince Albert II qui avait été testé en début de semaine, est positif au Covid-19.