mercredi 3 juin 2020
More
    Accueil Infos Politique Serge Telle : « Une interdiction des chantiers privés à Monaco, nous...

    Serge Telle : « Une interdiction des chantiers privés à Monaco, nous exposerait à des conséquences financières très lourdes »

    -

    Au conseil national hier soir,  le gouvernement a expliqué que l’interdiction formelle des chantiers privés exposerait l’Etat monégasque  à des conséquences financières très lourdes.  

    « Les différents opérateurs, n’en doutez pas, se retourneraient contre nous », a expliqué Serge Telle.

    C’est un point de divergence important entre le conseil national et le gouvernement… Alors que les élus ont demandé l’arrêt de tous les chantiers à Monaco sans exception durant la crise sanitaire du Covid-19, le gouvernement a laissé le choix aux opérateurs privés de continuer ou non la poursuite de leurs chantiers. Les autorités ont même autorisé la réouverture d’un chantier public : le complexe balnéaire du Larvotto. En séance publique hier soir, le ministre d’Etat, Serge Telle a justifié ce choix :  « Le gouvernement l’a fait pour des raisons d’intérêt général. Pour permettre aux Monégasques et résidents de disposer de 100 % de la plage dès cette année, et pour permettre l’achèvement total de cet espace balnéaire, commerces compris, dès l’été 2021, a indiqué Serge Telle. Le gouvernement a pris ses responsabilités.  Nous savons que cette décision ne fait pas l’unanimité. Nous l’avons pourtant prise, d’une part parce que ce chantier est à l’écart de la ville, et d’autre part parce que nous lui imposons des conditions sanitaires très strictes, qui vont encore, d’ailleurs être renforcées. » Le ministre d’Etat a rappelé les mesures sanitaires qui ont été prises sur le terrain : le nombre de salariés a été limité, la température de chaque ouvrier est contrôlée matin et soir, les repas sont pris sur place avec des règles strictes de distribution, et « surtout nous avons sur place en permanence un contrôleur avec un pouvoir d’intervention élargi allant jusqu’à stopper les travaux. »

    Chantiers privés : « Le gouvernement ne peut et ne veut pas prendre ce risque »

    Selon les autorités, ces mêmes règles sanitaires s’appliquent sur les chantiers privés qui sont au nombre de trois encore actifs actuellement : l’extension en mer, le Palais de la plage et la place du Casino. « Mais il ne faut pas inverser les responsabilités, a souligné le ministre d’Etat. C’est aux maîtres d’œuvres privés de prendre leurs responsabilités, et à eux seuls. » Selon le gouvernement, la seule responsabilité de l’Etat, dans ces circonstances exceptionnelles, est de faire respecter des règles sanitaires strictes, « et nous le faisons », a encore assuré le ministre d’Etat. Autre raison qui a poussé le gouvernement à ne pas stopper les chantiers privés ? «  Toute autre position, notamment l’interdiction formelle des chantiers privés, nous exposerait à des conséquences financières très lourdes. Les différents opérateurs, n’en doutez pas, se retourneraient contre nous. Les sommes en jeu seraient considérables. »  Le gouvernement « ne peut et ne veut pas prendre ce risque. Cela ne veut pas dire qu’il laissera faire n’importe quoi sur les chantiers. Les contrôles existent et ils seront encore renforcés. L’Etat prononcera des sanctions si nécessaire. Il procédera en tant que de besoin à des fermetures, mais il le fera dans le cadre de ses pouvoirs de police, et donc sans exposer les finances publiques dont il est redevable », a conclu Serge Telle.

    L’ordre des architectes ignoré

    Le gouvernement a toutefois complètement ignoré le point de vue de l’ordre des architectes de Monaco qui dans une circulaire publiée récemment a demandé l’arrêt des chantiers en Principauté. « Les conditions de sécurité sanitaires, administratives, juridiques et assurantielles n’étant pas réunies, l’Ordre considère qu’il n’est pas possible aux architectes exerçant en Principauté d’assurer pleinement leurs missions et responsabilités relatives à la phase de direction de travaux », explique cette circulaire. Aux maîtres d’ouvrage, privés ou public, l’Ordre a lancé une mise en garde au sujet de « leur responsabilité et les risques encourus par l’ensemble des intervenants en cas d’ouverture des chantiers provoquée par leur initiative ». Il rappelle aussi aux entreprises qu’en tant qu’employeur, « elles doivent assurer la sécurité sanitaire de leurs équipes et par conséquent des chantiers ». C’est pourquoi, une mesure radicale a été décidée : l’Ordre des architectes demande à tous ses membres de s’opposer à l’ouverture des chantiers et de suspendre toute réunion sur site « tant que les conditions sanitaires normales ne seront pas rétablies ».

    -

    Les dernières news

    Que sont devenues les denrées alimentaires à la fermeture des restaurants ?

    Lorsque le gouvernement a décidé la fermeture le samedi 14 mars des restaurants et des bars, la question s’est posée de savoir, que faire des denrées alimentaires ?

    Ouverture le 4 mai : « Une pression énorme du monde économique monégasque »

    sMonaco a décidé de déconfiner et d’autoriser l’ouverture des commerces, le 4 mai, soit une semaine avant la France.

    La nouvelle Place du Casino de Monte-Carlo inaugurée

    Le Prince, son épouse et sa famille ont officiellement inauguré une Place du Casino new look. Cet évènement lance le top départ de la reprise des activités de la Société des Bains de Mer.




    Les plus lus

    Crise du coronavirus : Le Prince hausse le ton

    Regrettant que le Conseil national ne respecte son appel « à l'unité nationale » dans la gestion de cette crise sanitaire, le Prince Albert II a pris la parole dans un communiqué de presse envoyé ce jour par le palais princier.

    Bars et restaurants rouvrent le 2 juin à Monaco

    Les bars et les restaurants de la Principauté pourront rouvrir dès le 2 juin. Sur réservation pour manger, sans réservation pour boire un verre, pas plus de six par table.

    Le retour des salariés Français et Italiens à Monaco en question

    De nombreux travailleurs en provenance de France et d’Italie vont probablement faire leur retour à Monaco lundi 4 mai. Problème : les trains et les bus seront très rares puisque la France sera encore en confinement jusqu’au 11 mai.