mardi 7 avril 2020
More
    Accueil Infos Culture 20 000 spectateurs pour le théâtre des Muses

    20 000 spectateurs pour le théâtre des Muses

    -

    D’ancien four à pain communal à salle de spectacles, le théâtre des Muses a trouvé son public. Lors de la saison 2018/2019, l’établissement a symboliquement dépassé la barre des 20 000 visiteurs. Une fierté pour sa fondatrice Anthéa Sogno qui rappelle que rien n’est encore gagné pour le faire perdurer.

    De par la volonté d’Anthéa Sogno, la propriété familiale, autrefois emplacement de l’ancien fournil de l’Épi d’or racheté en 1920 par sa grand-mère, puis transformée en salle de théâtre, a ouvert ses portes en septembre 2012. Huit ans plus tard, le seul théâtre privé de la Principauté fonctionne à plein régime. « Record battu pour la saison 2018/2019 ! Grâce à votre fidélité, ainsi qu’au soutien du gouvernement princier, nous avons réussi à vous proposer 222 représentations au cours desquelles, vous nous avez fait 20 300 fois confiance. Merci. Que d’émotions partagées et quelle fierté ! » a réagi Anthéa Sogno. Car on ne peut pas dire que la comédienne, véritable couteau suisse de cette institution culturelle, n’y soit étrangère. C’est certainement cette volonté au service de l’art et de la culture qui lui a permis de recevoir il y a quelques semaines la distinction de chevalier des arts et des lettres. « C’est encore plus galvanisée que je souhaite, grâce à cette programmation, participer à la transmission de la belle langue française et de l’Art dramatique avec un grand A. »

    Bescond, Daguerre et Caubère

    Chaque programmation est minutieusement élaborée par Anthéa Sogno, qui ne tolère pas dans ses locaux de vulgarité ou bien d’humour trop potache. De Philippe Caubère à Michel Boujenah, d’Eric Métayer à Corine Touzet, les personnalités du monde du théâtre se sont succédé sur ses planches. « Si l’on me demande comment cela est possible, la réponse résulte de l’alliance entre une démarche personnelle et le service public rendu pour toutes les générations confondues », décrit la directrice. Le top 3 des spectacles passés par son théâtre pour Anthéa Sogno ? Les chatouilles, ou la danse de la colère d’Andréa Bescond, Adieu Monsieur Haffman de Jean-Philippe Daguerre et Bac 68 de Philippe Caubère. « Il y a tellement d’artistes qui vont jouer et où il ne va rien se passer. Tandis qu’ici, déjà d’être sélectionnés c’est une fierté. Voir du mauvais théâtre ici, c’est impossible », tranche Anthéa Sogno. En huit ans, elle a aussi mieux adaptée sa programmation aux demandes du public tout en gardant une grande sélectivité. Le programme enfant s’est lui très étoffé afin d’accueillir un jeune public dès l’âge de 3 ans. Car c’est bien la transmission que vise la directrice étant donné que les futurs spectateurs de demain sont forcément les enfants d’aujourd’hui.

    Stage d’improvisation

    La directrice ne le cache. Il n’est pas si simple de faire venir toujours autant de monde au théâtre. Celle-ci redouble de vigilance pour faire perdurer ce lieu d’art théâtral qui exige une attention de tous les instants. « En début de saison, entre les alertes météo et les grèves de train, beaucoup de spectateurs n’ont pas pu venir », regrette Anthéa Sogno. Pour les amateurs, la deuxième partie de saison s’annonce dense. « De délicieuses trouvailles sont en perspective avec quelques artistes-amis qui font toute notre admiration : Nicolas Devort, Stéphanie Marino et sa Fée Mélodie, le groupe des Swing hommes et la Zize, qui suite au succès rencontré en janvier sera reprogrammé en juin pour boucler la saison dans un grand éclat de rire. […] Et puis toujours des merveilles de spectacles jeune public qui se donnent les mercredis et samedis. N’oublions pas les dix cours de théâtre, les stages d’improvisation durant les vacances scolaires, pour transmettre encore plus gravement l’amour du théâtre. » Riche programme en perspective !

    Théâtre des Muses Saison 2020

    Enfants : Tout le programme

    Little Red. Mercredi 4 et samedi 7 mars à 14h30 et 16h30. De et avec Dorothée Leveau et Anthony Alborghetti. A partir de 6 ans. Durée : 50 minutes

    La Fée Sidonie et les secrets d’Ondine. Mercredi 11 à 16h30, samedi 14 à 14h30 et 16h30, et dimanche 15 mars à 11h. Avec Cécile Guichard, Sylvia Scantamburlo et Jérôme Schoof. A partir de 2 ans. Durée : 50 minutes

    Les contes du chat perché. Mercredi 25 à 16h30, samedi 28 à 14h30 et 16h30, et dimanche 29 mars à 11h. De Marcel Aymé avec Meaghan Dendraël, Thierry Jahn et Céline Ronté. A partir de 5 ans. Durée : 65 minutes

    Inga, l’aventurière au pays de la Francophonie. Mercredi 1er et Samedi 4 avril à 14h30 et 16h30. De Cécile Guichard – Avec Jessica Astier et Cécile Guichard. A partir de 3 ans. Durée : 50 minutes

    Cendrillon. Mercredi 29 avril à 16h30, samedi 2 mai à 14h30 et 16h30. Avec Alexis Ballesteros, Johanna Bonnet, Lauriane Durix, Benoit Gruel, Juliette Paul. Compagnie en résidence aux Muses. A partir de 7 ans. Durée : 60 minutes

    Les Misérables. Mercredi 13 à 16h30, samedi 16 mai à 14h30 et 16h30. De Victor Hugo avec Estelle Andrea, Oscar Clark, Julien Clément et Magali Paliès. De 7 à 14 ans. Durée : 70 Minutes.

    Le fabuleux voyage de la fée Mélodie. Mercredi 3 et samedi 6 à 16h30, dimanche 7 juin à 11h. De et avec Stéphanie Marino et Nicolas Devort. A partir de 3 ans. Durée : 45 minutes

    Molière dans tous ses états. Samedi 6 juin à 14h30. De et avec Stéphanie Marino et Nicolas Devort. A partir de 6 ans. Durée : 60 minutes

    Adultes Les dates à retenir

    Frida. Jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 mars à 20h30, dimanche 8 à 16h30. De Céline Bernat. Mise en scène Léna Coen. A partir de 13 ans. Durée : 1h20.

    Noémie de Lattre, Féministe pour homme. Jeudi 12, vendredi 13 et samedi 14 à 20h30, dimanche 15 mars à 16h30. De Noémie De Lattre. Mise en scène Tristan Petitgirard Mikaël Chirinian Ludivine de Chastenet et tant d’autres. A partir de 16 ans. Durée : 1h15

    Classiswing. Jeudi 19, vendredi 20 et samedi 21 à 20h30, dimanche 22 mars à 16h30. Avec Pierre Bernon d’Ambrosio (guitare), Jérémy Bourges (piano) et Benoit Marot (contrebasse). A partir de 7 ans. Durée : 1h30

    La cagnotte. Jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28 à 20h30, dimanche 29 mars à 16h30. De Eugène Labiche. Mise en scène Thierry Jahn. Avec Meaghan Dendraël, Xavier Fagnon, Thierry Jahn, Christophe Lemoine, Céline Ronté et Vincent Ropion. A partir de 9 ans. Durée : 1h25

    Et si on ne se mentait plus ? Jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 à 20h30, dimanche 5 avril à 16h30. De Emmanuel Gaury et Mathieu Rannou. Mise en scène Raphaëlle Cambray. Avec Guillaume d’Harcourt, Maxence Gaillard, Emmanuel Gaury, Nicolas Poli et Mathieu Rannou. A partir de 13 ans. Durée : 1h15

    50 ans, ma nouvelle adolescence. Jeudi 30, vendredi 1er et samedi 2 à 20h30, dimanche 3 mai à 16h30. De et mise en scène Bernard Jeanjean. Avec Martine Fontaine. A partir de 16 ans. Durée : 1h20.

    Un Picasso. Jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 à 20h30, dimanche 17 mai à 16h30. De Jeffrey Hatcher. Adaptation Véronique Kientzy. Mise en scène Anne Bouvier. Avec Jean-Pierre Bouvier et Sylvia Roux. A partir de 14 ans. Durée : 1h15

    Scènes ordinaires de nos vies débiles. Jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 à 20h30, dimanche 31 mai à 16h30. De Nicolas Maury et David Friszman. Mise en scène David Friszman. Avec Christian Abart et David Friszman. A partir de 8 ans. Durée : 1h10

    La Valse d’Icare. Jeudi 4, vendredi 5 et samedi 6 à 20h30, dimanche 7 juin à 16h30. De Nicolas Devort. Mise en scène Stéphanie Marino. Avec Nicolas Devort. A partir de 9 ans. Durée : 1h10

    -

    Les dernières news

    Serge Telle : « Une interdiction des chantiers privés à Monaco, nous exposerait à des conséquences financières très lourdes »

    Au conseil national hier soir, le gouvernement a expliqué que l’interdiction formelle des chantiers privés exposerait l’Etat monégasque à des conséquences financières très lourdes.

    Il y a 15 ans le prince Rainier III nous quittait

    Il y a précisément 15 ans, le mercredi 6 avril 2005 à 6h35, le Prince Rainier III décédait au Centre cardio-thoracique de Monaco à l’âge de 81 ans

    La police monégasque durcit le ton

    La police a durci le ton et renforcé considérablement les contrôles ce week-end. Au total, 3500 contrôles ont ainsi été effectués en seulement deux jours.

    Les plus lus

    Crise du coronavirus : Le Prince hausse le ton

    Regrettant que le Conseil national ne respecte son appel « à l'unité nationale » dans la gestion de cette crise sanitaire, le Prince Albert II a pris la parole dans un communiqué de presse envoyé ce jour par le palais princier.

    COVID 19 à Monaco : les dernières mesures du gouvernement

    Lors de sa dernière conférence de presse, il y a quelques minutes. Le gouvernement princier a annoncé...

    Le prince Albert est positif au COVID-19

    Le communiqué officiel du palais princier vient tout juste de tomber. Le Prince Albert II qui avait été testé en début de semaine, est positif au Covid-19.