Printemps-des-arts-Chirgilchin-Musique-mongole-2

Y’a le printemps qui chante

L’édition 2019 du Printemps des arts fait la part belle au compositeur allemand Ludwig van Beethoven (1770-1827). Cette année encore 5 semaines sont consacrées à cet événement faisant partie désormais du patrimoine musical monégasque. L’ouverture du bal se fait par un éclairage donné sur la vedette du festival lors d’une rencontre intitulée Quel pianiste était Beethoven ?, présentée par la musicologue Corinne Schneider à l’Auditorium Rainier  III, le vendredi 15 mars à 18h 30 (réservation obligatoire). Ce même jour et en ces mêmes lieux, les concertos pour piano N° 2, 3 et 4 de Beethoven seront à écouter à partir de 20h 30 (tarifs : 26 ou 35 euros). Cette première semaine s’achève en compagnie du Quatuor Parker, le dimanche 17 mars à 18h, à l’hôtel de Paris. La formation musicale américaine jouera quelques quatuors à corde du génie allemand (tarif : 26 euros). Nombreux berceaux culturels de la Principauté seront sollicités pour l’événement : l’académie de musique Rainier   III, le lycée hôtelier, le musée océanographique, l’opéra Garnier, le Grimaldi Forum, l’église Saint Charles ou encore le théâtre Princesse Grace. Ce dernier projettera la dernière semaine (vendredi 12 avril, 20h 30) le film Ludwig van de Mauricio Kagel (tarif : 5 euros). Des musiques et des chants traditionnels mongols clôturent l’aventure le dimanche 18 avril à l’opéra Garnier (26 euros). La programmation complète est à consulter sur le site printempsdesarts.com.

À Monaco. Divers lieux. Du vendredi 15 mars au dimanche 14 avril 2019. Tarifs : concerts, 26 à 50 euros. Rencontres avec les œuvres, 10 euros. Tarif réduit pour les 13-25 ans : 10 euros. Renseignements : printempsdesarts.mc et 97 98 32 90.

 

écrit par La rédaction