Street-art-upaw-monaco-quai-antoine

UPAW, le Street art s’invite à Monaco

Art urbain  –  L’édition 2019 d’UPAW commence aujourd’hui ! Durant trois jours, une dizaine d’artistes urbains en provenance de France, d’Italie, d’Allemagne, de Grèce, du Japon et de la Principauté viendront dévoiler leur talent sur le Quai Antoine 1er avec des performances en live.

L’art urbain sera à l’honneur sur le Quai Antoine 1er les  25, 26 et 27 juin pour la troisième édition d’UPAW (1). 10 artistes venant de 7 pays dévoileront leur talent et réaliseront des performances en live.  Parmi les  artistes présents, deux sont particulièrement connus et appréciés des locaux :  Belli et Mr One Teas. Le principe de ce festival est simple : ces artistes devront réaliser une oeuvre sur des murs, avec l’aide de bombes de peinture écologiques. Alberto Colman, fondateur de cette manifestation, a voulu combiner art et environnement. Et la thématique choisie cette année en témoigne :  « Les animaux en voie de disparition ». Un sujet très  actuel, qui nécessite selon lui une prise de conscience collective : « Nous devons sensibiliser tous ceux qui nous entourent. La planète appartient à tous et il suffit de peu pour améliorer la situation. L’art est un excellent vecteur de diffusion du message. Maintenant, il faut arrêter de parler et nous devons passer à l’action ! ». 

Vente aux enchères 

Lors de la conférence de presse de présentation, Bernard Fautrier, était aussi présent. Dans ses remerciements, l’actuel vice-président et administrateur délégué de la Fondation  Prince Albert II met en avant deux des attraits de cette manifestation. Tout d’abord, un attrait artistique : celui de soutenir et de diffuser un message culturel grâce aux nombreux artistes présents.  Et le second, un attrait financier grâce aux retombées économiques qui permettront  de soutenir des projets liés à la préservation de l’environnement. Notamment grâce à une vente aux enchères dont la totalité de la somme récoltée sera reversée à la fondation Prince Albert II De Monaco. 

Apprentis graffeurs

Outre ces performances, le fondateur de l’évènement a également annoncé la création d’un « 1er street challenge junior ». Organisé par la Mairie dans le cadre d’un projet communal junior basé sur le volontariat, trois équipes de 5 élèves de la Principauté s’affronteront sur les murs mis à disposition. Ces apprentis graffeurs seront alors jugés par les artistes présents sur place, Willem Speerstra, la Mairie de Monaco, Mr. Paolo di Nola et enfin Mr. José Giannotti. Une initiative qu’ Alberto Colman espère développer de plus en plus . 

(1) Urban Painting Around the World

écrit par Arnaud Lauzerte