Nouveau-Conseil-National-Realis

Un conseil national tout neuf

POLITIQUE/Après deux ans et demi de travaux, le nouveau conseil national, situé place de la Visitation, a été inauguré le 12 septembre. Visite guidée.

Comme les écoliers et les autres membres d’établissements scolaires, les conseillers nationaux ont eux aussi effectué leur rentrée. Mais pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agissait d’investir leurs nouveaux locaux. L’inauguration effectuée en présence du prince et de monseigneur Barsi, les élus peuvent donc prendre leurs repères dans leur nouvel espace de travail.

Photovoltaïques
Bien plus grand que son prédécesseur, ce conseil national dernier cri, placé en face du ministère d’Etat, est technologiquement haut de gamme. Bâti selon les normes Hautes Qualités Environnementales (HQE), il possède notamment des panneaux photovoltaïques, sur le haut de l’hémicycle.
Niveau technologie, il y a donc aussi de quoi être servi. Dans ce cône inversé, les conseillers n’auront plus besoin d’effectuer de vote à main levée. En plus des écrans de contrôle dont ils disposent désormais, les élus peuvent aussi voter de manière électronique. Toujours dans ce nouvel hémicycle, une régie et un espace presse se font face. Les journalistes ont à disposition des écrans, un retour son, ainsi qu’une connexion internet. Alors qu’une régie s’occupera de la gestion des 5 caméras fixes et robotisées. Un moyen de donner plus de vie au direct, car les caméras de l’ancien conseil national étaient fixes.

Design
Si une bibliothèque complète le rez-de-chaussée, le 2ème étage abrite les bureaux des conseillers. Pour la première fois, les 24 conseillers ont chacun un bureau individuel. A noter aussi la présence d’un deuxième hémicycle, plus petit.
Enfin, le 3ème étage est consacré aux bureaux des administratifs et au président du conseil national. Un espace avec vue imprenable sur la mer, une salle de réunion, mais aussi des sanitaires haut de gamme. En montant d’un niveau, on tombe alors sur la partie restauration et accueil des délégations.
Outre ces aspects pratiques qui vont marquer un tournant dans le travail des conseillers, le design de ce nouveau conseil national a de quoi plaire. Exemple : cette allée reliant une aile à l’autre, jonchée de tiges imitant des bambous de plusieurs mètres. Côté esthétique toujours, impossible de rater la façade en verre. Une façade qui tire sa particularité de la Constitution de 1962, révisée en 2002, qui y est inscrite. A noter d’ailleurs que le mois de décembre sera l’occasion de fêter le 10ème anniversaire de la révision de cette Constitution.

Parkings
C’est dans le courant des années 90 que la réflexion sur la construction d’un nouveau conseil national a été lancée. Voté en 2003, ce projet a alors pu être lancé. Un architecte a été désigné en janvier 2005. Après arbitrage princier et approbation totale du futur bâtiment, les travaux ont débuté le 1er trimestre 2009. Deux ans et demi plus tard, la principauté tient enfin son nouvel outil.

« Générations »
Inauguré officiellement mercredi 12 septembre par le prince Albert et la princesse Charlene, ce bâtiment a été l’occasion d’un rappel : « J’ai consenti à la concrétisation de ce projet d’ampleur car je tenais à ce que les conseillers nationaux disposent d’un édifice conçu pour que l’accomplissement de leur mandat s’effectue dans des conditions optimales. Je veux remercier aujourd’hui toutes les entités et les personnes qui ont œuvré à cette réussite. »
L’occasion aussi pour Albert II de rendre hommage aux anciens conseillers nationaux : « Si les bâtiments changent pour répondre aux besoins nouveaux qui se manifestent, l’institution Conseil national demeure. Elle est héritière de l’apport, par la réflexion et le travail, des générations précédentes de conseillers nationaux. En ces temps marqués, autour de notre pays, par une crise économique sévère dont nous nous efforçons de protéger la principauté, souvenons-nous des situations complexes qu’ont dû affronter les anciens conseillers nationaux : reconstruction de l’économie dans l’après-guerre, tensions institutionnelles, etc. »
En tout cas, le quartier de Monaco-Ville a été touché par la création de ce nouvel édifice, ce qui a impliqué quelques modifications. On pense notamment au réaménagement de la place de la Visitation, ainsi qu’à la création de parkings. Coût total de l’opération : 44 millions d’euros, dont 26,2 millions pour le seul bâtiment.
Le premier vote de ce nouveau conseil national porte sur la réforme des retraites. Ça sera le 26 septembre.