Xavier Niel

Un accélérateur avec l’aide de Niel

Et si la pépinière monégasque de start-up démarrait à la fin du premier trimestre 2017 ? C’est en tout cas le vœu du conseiller de gouvernement pour les finances Jean Castellini, qui aimerait voir l’ouverture effective de ces locaux d’ici 6 à 9 mois. Pour peaufiner le projet, le département des finances a d’abord rendu visite aux structures voisines existantes comme l’accélérateur Allianz Riviera. Il serait aujourd’hui privilégié de créer un accélérateur, même si la possibilité d’incuber des start-up de Monégasques n’est pas exclue. La gestion de ce projet pourrait être confiée à Monaco Telecom avec l’aide de son actionnaire principal Xavier Niel, bien connu pour avoir financé la Halle aux 1 000 start-up, dans le XIIème arrondissement de Paris. Un bâtiment qui proposera 34 000 m2 de superficie, et quelque 2 400 postes de travail, avec salles de réunion, mais aussi cuisines, douches, et espaces de repos… De quoi faire rêver. « Le partenariat avec Monaco Telecom coule de source » estime Jean Castellini. Le futur accélérateur monégasque devrait se doter d’un comité de sélection avec des représentants de l’Etat bien sûr, de Monaco Telecom mais aussi d’autres sociétés. Il n’est pas exclu que Xavier Niel y participe en personne ou via un représentant. Pas question pour l’Etat de piloter la structure sur le plan opérationnel. En revanche, « l’Etat doit jouer son rôle et être en première ligne. Il est par exemple souhaitable de fournir des locaux domaniaux (a priori de 500 à 1 000 m2, N.D.L.R.) pour proposer des conditions financières plus favorables aux entrepreneurs », estime le conseiller pour les finances.

écrit par La rédaction