UDM : « La majorité Horizon Monaco a failli exploser »

POLITIQUE / L’Union des Monégasques (UDM) a réuni en début de soirée une cinquantaine d’adhérents le 14 janvier au Novotel. L’occasion pour son président Gérard Bertrand de critiquer la majorité Horizon Monaco (HM) qu’il qualifie d’« incohérente. Elle a d’ailleurs failli exploser, tant les tensions entre courants sont fortes. » Bertrand est ensuite revenu brièvement sur l’affaire du sondage OpinionWay (voir notre article par ailleurs) : « Notre président d’honneur Jean-François Robillon et son chef de cabinet continuent de subir l’acharnement de personnes qui déshonorent la justice. » Avant d’adresser un message à Jean-Michel Cucchi, président HM de la commission du logement : « Quand je l’entends critiquer notre politique du logement, je lui rappelle que les 240 appartements des Jardins d’Apolline c’est nous. Les 60 appartements à Tamaris c’est nous. Les 70 appartements de l’îlot Canton c’est nous. Les 170 appartements de la tour Odéon livrés en 2014, c’est encore nous. » Bertrand a aussi dénoncé une « dérive institutionnelle » qui a conduit à une « politisation du gouvernement » et demandé à ce qu’il y ait une extension du droit d’amendement budgétaire : « Le débat est ouvert. Il appartient désormais à toute la classe politique de s’en saisir. L’UDM s’y penchera dans les mois qui viennent. »