Policier-Surete-publique-terrorisme-@-Obs-Sophie-Noachovitch-GPSI-12-policiers-Aperture

Retour de la menace terroriste

SÉCURITÉ/Vendredi 23 mars, un terroriste a attaqué le Super U de Trèbes dans l’Aude, prenant en otages commerçants et salariés, et tuant 4 personnes. A Monaco, si le pays n’est pas une cible, on exclut le risque zéro.

Il était fiché S pour ses liens avec la mouvance salafiste. Mais l’enquête sur son compte « n’avait pas permis de mettre en évidence des signes précurseurs d’un passage à l’acte », a déclaré lundi 26 mars, François Molins, le procureur de la République de Paris. Pourtant, Radouane Lakdim, 25 ans, s’est lancé dans une folie meurtrière au nom de la religion. Son passage à l’acte aurait même pu être précipité par la réception d’une lettre de convocation par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dont les agents voulaient évaluer sa situation. vendredi 23 mars, dans la matinée, il vole une voiture à Carcassonne tuant l’un de ses passagers et blessant le conducteur. Il s’en prend ensuite à un groupe de 4 CRS en footing. Il blesse l’un des militaires et reprend la route, en direction du Super U de Trèbes.

Terroriste tué

Armé, il pénètre le supermarché en hurlant « Allah Akbar » et en se revendiquant « soldat de l’EI » (Etat islamiste). Il prend alors en otage employés et clients de la grande surface. Alors qu’il se servait d’une cliente comme bouclier humain, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame entre dans le magasin et demande à prendre sa place. Avec deux autres personnes, il est tué au cours de la prise d’otages. Lors de l’intervention du GIGN quelques instants plus tard, le preneur d’otages est abattu.

Une-Attentat-Aude-Hommage-Arnaud-Beltrame-@-DR-_X3A9940

Vigilance

« Par rapport à la France, l’Angleterre ou les Etats-Unis, Monaco n’est pas une cible, puisque notre pays est absent des théâtres de guerre, au Mali, ou ailleurs, souligne le commissaire Laurent Braulio, chef de la division de police urbaine. Mais le risque zéro n’existe pas. La Principauté dispose aussi d’un rayonnement très important au niveau international. » Si la Principauté était prise pour cible, ce serait plus à cause de son image que pour ses actions. La sûreté publique est donc « en vigilance permanente » comme le sont les policiers français. D’autant plus, qu’à proximité relative, se trouvent les Balkans. « En raison de la guerre des Balkans, il reste encore des foyers où passent des trafics d’armes », précise le commissaire de la sûreté publique.

Renseignement

C’est pourquoi Monaco est doté d’une unité spéciale, le Groupe de protection, de surveillance et d’intervention (GPSI). Elle s’entraine et se forme aux côtés du RAID français afin de bénéficier des expériences de la section Recherche, assistance, intervention, dissuasion. La collaboration ne s’arrête pas là puisque, précise Laurent Braulio, la direction du renseignement intérieur (DRI) de Monaco est en contact permanence avec les renseignements français.

_Sophie Noachovitch

 

écrit par Sophie Noachovitch