Réforme des retraites : premier bilan, un an après

Article publié dans L’Obs’ n°133 (juin 2014)

SOCIETE/Après des mois de débats musclés avec l’union des syndicats de Monaco (USM) et avec les élus du conseil national, la réforme des retraites (voir notre dossier complet publié dans L’Obs’ n° 113) est officiellement entrée en vigueur le 1er octobre 2012. Le conseiller aux affaires sanitaires et sociales, Stéphane Valeri, a dressé un premier bilan, un an après la mise en application de cette réforme, à l’occasion d’un déjeuner-débat organisé par l’AMAF le 5 juin au Monte-Carlo Bay : « Cette réforme était inévitable. Les seuils d’alerte avaient été franchis, avec trois années de déficit successif. Les résultats de la première année, après le vote de la loi, nous donne raison. Sans cette réforme, le déficit de l’exercice du 1er octobre 2012 au 30 septembre 2013 se serait encore creusé de 5 millions, pour atteindre 19,4 millions d’euros. Contrairement à ce qu’affirmaient les opposants à cette réforme, pour qui le régime allait retrouver naturellement l’équilibre… » Avant de préciser. « Avec la réforme, cet équilibre est presque atteint. Puisque le déficit de cet exercice n’a été que de 2,2 millions d’euros. »