lobs-population-monaco-couv

Qui sont les Monégasques ?

Société — Combien y a-t-il de Monégasques en Principauté ? Quelle est l’espérance de vie de la population nationale ? Combien sont célibataires, mariés ou divorcés ? C’est à toutes ces questions que répond L’Observatoire de la démographie 2018. Cette étude publiée par l’IMSEE en juillet dernier, et réalisée en collaboration avec la mairie de Monaco, dévoile de nombreuses données sociologiques sur les Monégasques. Zoom sur les principaux chiffres —

 

Ils ont étudié au peigne fin la population de nationalité monégasque… Depuis 2012, l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (IMSEE) ainsi que la mairie de Monaco travaillent main dans la main pour publier chaque année L’Observatoire de la démographie. Cette étude est une véritable radiographie sociologique des Monégasques. Naissances, décès, mariages, divorce, taux de fécondité, espérance de vie, pays de naissance… Tout est décortiqué dans le moindre détail. Cette bible chiffrée nous apprend notamment qu’au 31 décembre 2018, le nombre de Monégasques s’élève au total à 9 326. La population nationale est majoritairement féminine avec 5 147 femmes et 4 179 hommes. L’historique des données remontant à l’année 1950, on y apprend également que cette année-là, les nationaux étaient trois fois moins nombreux : environ 3 000.

Des Monégasques aux origines multiples

Alors que la Principauté accueille de très nombreux expatriés originaires du monde entier (environ 123 nationalités seraient présentes sur le territoire), les Monégasques, quant à eux, immigrent très peu… Une écrasante majorité de nationaux (94,5 %) vit en effet sur le sol monégasque. Quant à ceux qui tentent l’expérience à l’étranger, ils résident principalement en France (4,4 %). Et pour le reste ? En Suisse, aux Etats-Unis, ou encore en Italie. Autre donnée intéressante : sur les 9 326 Monégasques recensés en 2018, 5 882 précisément sont nés à Monaco. Tous les autres ont leur pays de naissance à l’étranger. Si une grosse majorité (2 486) est née en France, les autres ont vu le jour dans des pays très divers : 219 en Italie, 76 aux Etats-Unis, 47 en Suisse, 45 au Maroc, 40 en Algérie, 40 en Allemagne, 19 en Egypte, ou encore 19 au Liban. Preuve, une fois encore, que Monaco est un territoire extrêmement cosmopolite.

Les chiffres 2018 à retenir

• La natalité est faible en 2018 avec 90 naissances (taux de natalité de 9,7 ‰) et un indice synthétique de fécondité à 1,9 enfant par femme, le plus bas niveau observé depuis 2003. L’âge moyen des mères à la naissance atteint les 33,1 ans, son plus haut historique.

• 94 Monégasques sont décédés en 2018 : 45 hommes et 49 femmes.

• Etre Monégasque, ça conserve ! L’espérance de vie des nationaux à la naissance est en effet très élevée. Elle s’établit à 85,7 ans : 83,6 ans pour les hommes et 87,9 ans pour les femmes. L’âge moyen au décès a régulièrement augmenté depuis 60 ans : passant de 67,8 ans au début des années 50 à 81,8 ans en 2010-2018.

• 76 mariages (qui concerne au moins un Monégasque dans le couple) ont été célébrés en 2018. Les mariages entre époux uniquement Monégasques sont en revanche très rares : l’IMSEE en recense 2 en 2016, 4 en 2017, et 6 en 2018.

• Les Monégasques se marient de plus en plus tard. Les générations de 1950 à 1959 se mariaient en moyenne à 27,5 ans pour les hommes et 24,3 ans pour les femmes. Cet âge a depuis connu une hausse continue pour s’établir en 2018 à 33,4 ans pour les hommes et à 31,2 ans pour les femmes.