Lunar-Brown-Leather

Quel appareil photo choisir ?

CONSO / Alors que la concurrence des smartphones est de plus en plus dure, les constructeurs d’appareils photos rivalisent pour imposer leurs produits. Voici la sélection de L’Obs’.

 

Lunar

Luxe/Hasselblad
Le modèle luxueux et plein de classe de cette sélection. Compact hybride à objectif interchangeable, Le Lunar est basé sur le Sony Nex-7, que l’on peut d’ailleurs facilement reconnaître sur l’interface de cet appareil. L’interface Tri-Navi de Sony, avec ses deux molettes sur la face supérieure et la roue codeuse au dos, est également présente. Mais ce qui différencie fondamentalement cet appareil de la concurrence, ce sont les finitions « made in » Hasselblad. Ainsi, le fournisseur des appareils de la NASA propose différentes solutions : bois d’acajou ou d’olivier, cuir Toscan brun ou noir italien, fibre de carbone… A noter que le logo de la marque est intégré sur le déclencheur de l’obturateur, ainsi qu’un rubis sous le bouton. On peut aussi ajouter une série d’accessoires qui vont de la sacoche à la simple lanière en cuir, le tout griffé Hasselblad bien sûr.

Hasselblad Lunar
Objectif : 3 objectifs possibles, monture type E (18-55 mm/16 mm/18-200 mm)
Ecran : 7,5 cm, non TN, 921 600 points, 4/3, non tactile
Sensibilité (plage ISO) : 100 – 16 000 ISO (ext. 76 ISO)
Dimensions/Poids : 140 x 83 x 67 mm/570 g
Prix : à partir de 5 200 euros.

 

RX 100 II

Compacts/Sony
Téléphones, consoles de jeu, téléviseurs… Le géant japonais de l’électronique Sony est présent sur beaucoup de marchés, dont celui des appareils photos bien sûr. Deuxième version du RX 100 qui s’était imposé comme le compact expert le plus vendu en France, le RX 100 II apporte quelques améliorations par rapport à son prédécesseur. Ecran inclinable et wi-fi sont proposés sur ce modèle. Le mode « tout automatique avec assistance » permet une reconnaissance automatique des visages, scènes et autres points de visée. Toutefois, les amateurs de photo qui ont des connaissances en terme de réglages pourront utiliser les modes semi-manuel. Question qualité des clichés, le compact de Sony est largement au-dessus du Lumix. Jusqu’à 1 600 ISO, aucun souci : les photos sont très bonnes. Surtout qu’il est possible de monter jusqu’à 3 200 ISO sans trop perdre en qualité. Tout cela grâce à son capteur, qui se veut 4 fois plus puissant que la concurrence.

Sony RX 100 II (ou M2)
Objectif : 3.6x 28-100 nm f/1.8-4.9
Ecran : 7,5 cm, non TN, 1228800 points, 4/3, non tactile
Sensibilité (plage ISO) : 100 – 12 800 ISO (ext. 78 ISO)
Dimensions/Poids : 58.1 x 101.6 x 35,9 mm/269 g
Prix : 689 euros (prix Fnac.com)

 

Lumix TZ40

Compacts/Panasonic
Dans la catégorie compacts, le Lumix TZ40 de Panasonic est un bon choix. Cet appareil abordable bénéficie d’une bonne prise en main notamment grâce à la poignée en façade. Sa batterie est assez endurante et l’appareil dispose d’un mode wi-fi. Idéal pour coupler son appareil photo à son smartphone grâce à l’application disponible sur iOS et Android. Doté d’un zoom 24-480 mm (x20), il permet de réaliser de belles prises de vue pour un compact. La stabilisation de l’optique explique en partie ces performances. Les 18 millions de pixels aussi. Question qualité, de 100 à 400 ISO, les images sont plus qu’honorables, mais perdent en qualité dès 800 ISO. Le côté vidéo est agréable, avec 13 formats vidéo disponibles, tous de bonne facture. Idéal pour les amateurs de photo qui ne veulent pas perdre trop de temps dans les réglages.

Panasonic Lumix TZ40
Objectif : 20x 24-480 mm f/3.3 -6.4 S
Ecran : 7,5 cm, TN, 920 000 points, 3/2, Multitouch
Sensibilité (plage ISO) : 100 – 3200 ISO (ext. 31 ISO)
Dimensions/poids : 58.9 x 108.3 x 27.7 mm/198 g
Prix : 349,89 euros (prix Panasonic)

 

XM 1

Hybride/Fujifilm
A mi-chemin entre les compacts et les reflex, les hybrides sont des appareils équipés d’un boitier sur lequel différents objectifs sont adaptables. Idéal pour changer facilement de prise de vue. Le XM 1 ne possède pas de viseur, mais il propose en revanche un capteur nouvelle génération qui en fait l’une des références du moment en termes de qualité d’image. La prise en main est assez simple, l’utilisation aussi. Quant à la qualité d’image, elle est exemplaire de 100 à 6 400 ISO. On peut même pousser sans risques à 12 800 ISO. En revanche, la partie vidéo est en dessous de la photo. Un léger point faible pour cet hybride par ailleurs très correct.

Fujifilm XM 1
Objectif : interchangeable
Ecran : 7,6 cm, non TN, 920 000 points, 4/3, non tactile
Sensibilité (plage ISO) : 200 – 6 400 ISO (ext. 126 ISO)
Dimensions/Poids : 66.5 x 116.9 x 39 mm/330 g
Prix : 799 euros (avec objectif 16-50 mm, prix Fujifilm)

 

TG-2

Tout terrain/Olympus
Dans la catégorie « tout terrain », c’est bien sûr la résistance de l’appareil qui fait la différence. Sur terre, dans les airs ou dans l’eau, le TG-2 d’Olympus est très à l’aise en toute situation. Le revêtement métallique de son boîtier offre une bonne robustesse. Alors que l’étanchéité de l’appareil est officiellement annoncée à 15 mètres de profondeur par le constructeur. Autre caractéristique de cet Olympus : sa résistance à une pression de 100 kg, mais aussi aux chutes de 2 mètres de hauteur. Par contre, au-delà de 2 mètres, il n’est évidemment pas sûr que le boitier résiste. Une certitude ; le zoom 25-100 mm du TG-2 est plus lumineux que ceux de la concurrence. Ce qui peut être un véritable avantage dans les lieux sombres. Disponible en noir ou rouge.

Olympus TG-2
Objectif : 4x 25-100 mm f/2.0 -4.9
Ecran : 7,6 cm, Oled, 610 000 points, 3/2, non tactile
Sensibilité (plage ISO) : 100 – 6 400 ISO (ext. 19 ISO)
Dimensions/Poids : 66 x 116 x 29 mm/230 g
Prix : 449 euros (prix Olympus)

 

Céline Sibé,

vendeuse au rayon photo de la Fnac Monaco

Vos meilleures ventes ?
Essentiellement du compact. Parce que c’est petit et beaucoup de produits aujourd’hui offrent une très bonne qualité d’image. C’est-à-dire une longueur de zoom et des qualités de capteur qui n’ont rien à envier à certains autres produits. En revanche, le Reflex se vend moins, parce que c’est trop spécifique et plus cher. Il existe quelques Reflex abordables, mais attention : si l’on n’y connaît rien en réglages, ce n’est pas la peine. Mieux vaut commencer à faire de la photo avec un compact.

Le budget moyen ?
En moyenne, les clients dépensent environ 250 euros. C’est en tout cas le prix d’un compact. Quand on monte en gamme, les prix s’envolent. Mais à partir de 250 euros, il y a des choses très bien. D’ailleurs, chez Nikon ou Panasonic, les premiers modèles sont à 230-250 euros.

Les téléphones portables équipés d’appareils photos intégrés font baisser vos ventes ?
Cette concurrence existe en effet. Mais le client qui souhaite faire de meilleures photos qu’avec son téléphone s’oriente automatiquement vers un compact. Parce que forcément, on obtient alors une meilleure qualité de zoom et d’image. Mais on vend encore beaucoup d’appareils photos. La seule incidence que l’on peut noter, c’est sur les appareils les moins chers. Parce que les appareils intégrés dans les téléphones portables font de très belles photos. Mais sur les appareils photos à 200 ou 300 euros, le niveau de qualité n’est pas comparable avec un téléphone portable.
_Propos recueillis par Romain Chardan