Projet seconde vie à Loumbila

« Nourrir la planète, énergie pour la vie », voilà quel était le thème de l’Exposition universelle de Milan 2015. Ce sujet, Monaco et son architecte italien Enrico Pollini avaient choisi de le traiter sous l’aspect de l’humanitaire en réalisant leur pavillon de 1 000 m2, destiné à terme à abriter un centre de formation polyvalent. Composée d’une structure en conteneurs reliés entre eux par un toit en bois végétal, la construction a entièrement été pensée pour sa future vie à Loumbila, au Burkina Faso. « Les matériaux utilisés ont été adaptés en amont au transport et au climat steppique de la région de Ouagadougou, capitale du Burkina », explique Claude Fabbretti, responsable du département international à la Croix-Rouge monégasque. L’inauguration, le 12 janvier, en présence du prince Albert II et du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, est une victoire pour les Croix-Rouge française et locale qui ont accompagné le projet de bout en bout depuis 2009. « C’est un projet à dimension économique et sociale. On pourra retrouver dans le centre des formations en hôtellerie, un hôtel d’une capacité de 65 chambres, un espace piscine pour apprendre aux enfants et aux adultes à nager ou encore un groupement féminin maraîcher spécialisé dans l’agroécologie », précise Claude Fabbretti. Ce projet de seconde vie, primé lors de l’Exposition universelle, accompagne la modernisation déjà enclenchée dans la région et permet la création de nombreux emplois indispensables pour l’un des plus pauvres pays d’Afrique.

écrit par La rédaction