spectacle-le-lien-tpg-monaco

Lien indéfectible

Catherine Hiegel, Pierre Palmade et Marie-Christine Danède partagent l’affiche de cette pièce dont la mise en scène est signée Panchika Velez. Partenaires de jeu touchants, les deux premiers jouent une mère (interprétée par Catherine Hiegel) et son fils (Pierre Palmade) qui tout simplement se parlent. Enfin… Si la première le pense sincèrement, le second en est nettement moins convaincu. Le dialogue y est savoureux. La mère ne cesse de clamer son amour infini pour son fils. Lui, un peu plus complexe, écrivain célèbre incompris, est un intellectuel obsédé par le mot. C’est simple, il ne lui laisse rien passer. Parfois, ils semblent juste irréconciliables. « Je n’ai pas l’impression de jouer, j’ai l’impression de vivre à chaque fois l’engueulade avec ma mère. J’ai connu ce que c’est qu’une mère un peu intimidée par la célébrité de son fils », raconte le comédien à propos de sa partenaire de jeu. Car « que ça lui plaise ou non, il est bien né d’une mère… Mais alors comment défaire ce lien indéfectible ? », questionne la pièce. Après plusieurs représentations parisiennes – au théâtre de la Gaîté-Montparnasse – Le Lien arrive à Monaco pour deux dates.

À Monaco. Théâtre Princesse Grace. Jeudi 13 et vendredi 14 février à 20h30. 1h30 sans entracte. Tarifs : de 15 à 33 euros. Renseignements et réservations : www.tpgmonaco.mc ou +377 93 25 32 27.

 

écrit par La rédaction