Phytoquant-Gamme-Solavie-pour-lui

PhytoQuant mise aussi sur les hommes

ECONOMIE / Spécialisée dans la vente de compléments alimentaires sur internet, PhytoQuant vient de lancer une gamme de produits cosmétiques pour les hommes.

Nicola Frassanito le jure. Ce n’est pas un pari qu’il fait. Il faut dire que le patron de PhytoQuant est un homme prudent. « Pas question de mettre en péril mon entreprise pour lancer un nouveau produit. » Depuis septembre dernier, cette entreprise spécialisée dans les compléments alimentaires et qui fête ses 10 ans cette année, commercialise des produits cosmétiques pour hommes et pour femmes.

« Colostrum »
« Après deux ans de préparation, j’ai lancé notre gamme Solavie. Quatre produits pour homme et cinq pour femme. Sans me mettre de pression par rapport à des objectifs de ventes précis », souffle Frassanito. Contour des yeux défatigant, crème de rasage, crème nutritive ou baume de rasage, les prix vont de 19,50 à 35 euros. La gamme complète est vendue 90 euros. Quant aux produits Solavie femme, ils sont vendus de 18 euros pour un lait démaquillant à 51 euros pour un sérum revitalisant. Pour s’imposer, Nicola Frassanito a misé sur des produits 100 % naturels, sans aucun conservateur, à base de colostrum : « Le colostrum, c’est le liquide sécrété par les mammifères femelles en fin de gestation. Le colostrum formate le tube digestif et renforce le système immunitaire. Ce colostrum restitue à la peau tout ce que le temps lui a pris. »

© Photo Dario Orlandi

Chine
Depuis quelques années, le marché de la beauté masculine est à la hausse. Au Royaume-Uni, un sondage réalisé en 2012 par l’entreprise Salon Services démontrait que les hommes dépensaient presque autant que les femmes en soins de beauté. En Chine et au Brésil, les produits cosmétiques réservés aux hommes sont aussi à la hausse. Et d’après le rapport India Male Cosmetics Market 2012, ce marché pourrait représenter en Inde près de 600 millions de dollars en 2016. « De plus en plus d’hommes acceptent leur part de féminité et font attention à eux. Utiliser des cosmétiques, c’est viril. Avoir une jolie peau, ça fait envie », estime Frassanito, en confiant avoir des pistes de développement au Brésil, en Chine, en Allemagne et en Autriche.

Nickel
Du coup, les grandes groupes mondiaux ont investi ce secteur avec des marques et des positionnements adaptés aux circuits de distribution. L’Oréal avec Biotherm, Lancôme avec Lancôme Hommes, Clarins avec Clarins Men, le groupe américain Estée Lauder avec Clinique For Men… En France, l’institut pour hommes Nickel a trusté 10 % du marché avec des produits aux noms très étudiés : Bonne Gueule Peau Sèche, Le Grand Bluff Perfecteur, gel de rasage Mauvais Poil, déodorant Sueurs froides… Résultat, en septembre 2013, L’Oréal a racheté Nickel à Interparfums pour 3,2 millions d’euros. Créée en 1996 par Philippe Dumont, un ancien de L’Oréal, Nickel a été avalé par Interparfums en 2004, pour 7 millions d’euros. En grande distribution, L’Oréal et Nivéa dominent ce marché. L’Oréal s’est lancé le premier en 1985 avec sa marque Biotherm, suivi par Nivéa en 1989 devenu Nivéa For Men en 1998. Selon les experts, ce secteur progresserait de 8 % chaque année.

Parme
La gamme Solavie et tous les produits PhytoQuant sont élaborés par un comité scientifique, puis fabriqués dans la région de Parme. En revanche, les expéditions sont réalisées depuis Vintimille. Mais au mois d’août, l’entreprise va emménager dans 1 150 m2 de locaux à Fontvieille : 650 m2 de bureaux et 500 m2 de stockage. Ce qui permettra de déplacer toute la logistique de Vintimille à Monaco. Trois ou quatre salariés devraient être recrutés d’ici « 3 ou 4 ans » : une pharmacienne, un spécialiste du marketing, un informaticien et un renfort pour la prise de commandes qui se font exclusivement sur internet.

Pragmatique
De 2 millions d’euros en 2007, le chiffre d’affaires de PhytoQuant est passé à 5 millions l’an dernier (voir encadré). 99 % de ce chiffre d’affaires est réalisé avec les ventes de compléments alimentaires qui comptent une trentaine de références (voir encadré sur les meilleures ventes). Un nouveau produit pour la prostate est en phase de test et pourrait sortir cette année. « On a été freiné dans notre évolution parce qu’on est sur deux sites : Vintimille et Monaco c’est pas loin, mais ça complique notre organisation. » La crise n’aurait pas vraiment pesé : « Les gens qui ont besoin de nos produits continuent de les acheter. En 2014, on espère une progression à deux chiffres. »
Une certitude, Nicola Frassanito est un patron pragmatique. Cet Italien dont la famille est originaire de la région de Bari, mais qui est né à Ginasservis (Var), a longtemps travaillé dans l’entreprise de maçonnerie de son père. Il aime le concret. Donc pas question de céder à l’euphorie des bons résultats : « Pour l’instant, les ventes de Solavie sont faibles. Mais pour promouvoir cette marque, je réfléchis à l’idée de travailler avec une égérie. » Sans en dire plus pour le moment._Raphaël Brun

PhytoQuant en chiffres/
Forme juridique : SARL

Date de création : 4 avril 2004
Implantation : Monaco, Vintimille (Italie)
Activité : vente par correspondance de compléments alimentaires et de cosmétiques
Capital : 15 000 euros
Actionnaires : 100 % famille Frassanito
Effectifs : 23 salariés
Chiffre d’affaires : 5 millions d’euros en 2013 (réalisé à 97 % en France)
Résultat net : NC

Le Top 5 des produits les plus vendus

1. Quantaflore (digestif/foie et intestin)
2. Quantaphylle (immunité/hiver)
3. QuantaHDL (système cardio-vasculaire/cœur et artères)
4. Quantasmodium (digestif/foie et intestin)
5. Quantamag (magnésium/immunité/hiver)