Papyrus-@-newday-photo-agency---alain--4094

Papyrus :
une boussole pour l’emploi

EDUCATION/Robert Boisbouvier a officialisé le 6 juin, le passage de start-up à entreprise de son projet né en 2017. Le but : favoriser une meilleure orientation des lycéens, étudiants et actifs en reconversion.

 

« Papyrus renouvelle l’orientation professionnelle. » C’est sur cette ambition forte que le Monégasque Robert Boisbouvier a décidé de créer en mars 2017 sa start-up Papyrus. Cette plateforme internet a pour principe de mettre en relation des lycéens, étudiants ou jeunes actifs en reconversion professionnelle appelés “Mentees” (1), avec des professionnels bien implantés dans leur secteur d’activité, les “Mentors”. Ainsi, la fonction de base de l’interface permet aux premiers de discuter en visio-conférence avec les seconds par tranches de 35 minutes. Les Mentors répondent aux questions des Mentees et apportent une vision claire du monde du travail et du poste qu’ils occupent. « Chaque année, 15 % des étudiants de l’Union européenne quittent le système éducatif sans diplôme », a affirmé Robert Boisbouvier, le 6 juin, alors que Papyrus passait officiellement du statut de start-up à celui d’entreprise. Selon lui, le faible nombre de conseillers d’éducation en France — 4 500 — pour 5,5 millions de collégiens rend complexe la prise en compte de leur avenir. « L’orientation ne doit pas être une question d’argent selon la famille dans laquelle on se trouve ou selon l’école. Notre but est que chacun puisse s’orienter correctement. »

« Conseillers d’information »

Pour l’un des Mentors, Stephan Pastor, avocat à Monaco, Papyrus va permettre de sortir les élèves « du tunnel de l’orientation dans lequel on veut bloquer les jeunes. Notre but est de leur donner une boussole ». L’avocat affirme que lui-même avait eu la sensation d’être bloqué par le système éducatif et qu’il lui avait fallu de la chance pour trouver sa voie. « Chaque année, les étudiants sont “déconseillés”. J’appelle ça une mise à mort de leur avenir, insiste Robert Boisbouvier. Il faut que les conseillers d’orientation deviennent des conseillers d’information. » Ainsi, Papyrus recrute ses Mentors pour leurs qualités empathiques, leur volonté de transmettre et, condition sine qua non, le fait qu’ils soient en poste à leur activité. « Lorsque les jeunes diplômés arrivent sur un premier emploi, ils ont eu une formation théorique, mais ont une idée un peu floue de ce qui se passe dans une entreprise, des codes de conduite, ce fameux savoir-être, décrit Nathalie Campillo, directrice commerciale de Papyrus. Les étudiants peuvent ainsi tisser des liens, se créer un carnet d’adresses, un réseau, ce qui est fondamental de nos jours. »

Suivi personnalisé

L’outil Papyrus est également proposé dans les universités, afin que les étudiants puissent largement en avoir connaissance et avoir plus facilement accès aux Mentors de l’interface. Les services de ressources humaines de plusieurs entreprises sont aussi les cibles de Papyrus qui peut, par le biais d’un responsable RH, recruter de nouveaux Mentors. Et afin que l’approche de l’avenir d’un lycéen/étudiant/jeune professionnel soit complète, Papyrus a mis au point un suivi personnalisé. « Le rôle des ressources humaines est axé sur deux aspects : la formation et les outils RH les plus à même d’orienter les Mentees et leurs parents, puis l’orientation, énumère Laëtitia Fischer, expert ressources humaines de Papyrus. Le but est d’évaluer le champ des possibles, l’ensemble des capacités globales des Mentees, mais aussi leurs capacités humaines. » Un entretien préalable est proposé dans les locaux de Papyrus à Monaco, sur les envies, sur le projet professionnel s’il existe. Puis, avec l’équipe de Papyrus, sera établi un projet. Un test psychométrique sera proposé et a pour but d’aider l’étudiant à mieux se connaître. Ensuite, le Mentees pourra être mis en rapport avec un actif en lien avec son projet identifié. Ainsi, toutes les chances sont mobilisées pour l’aider à trouver la voie qui lui correspond.

_Sophie Noachovitch

(1) La plateforme s’adressant potentiellement à des Mentees mineurs, elle a été conçue de manière sécurisée. Lorsqu’un mineur s’inscrit, ses parents doivent obligatoirement valider son inscription via une plateforme dédiée, et les parents peuvent surveiller les rendez-vous en visio-conférence pris par leur enfant et surveiller les visio-conférences en elles-mêmes.

 

TARIFS/

Papyrus, questions pratiques

Chaque session de visio-conférence coûte 45 euros pour 35 minutes. Le Mentees peut acheter des crédits sur le site internet https://papyrus-edu.com/fr/ sachant que chaque crédit correspond à 45 euros et donc à 35 minutes de visio-conférence. Enfin, pour l’Approche découverte, c’est-à-dire un suivi de 4 mois par l’équipe Papyrus, avec tests et aide à l’établissement d’un projet professionnel, il faut compter 420 euros. Pour l’Approche révélation, un suivi pendant 6 mois, l’accompagnement s’élève à 900 euros.

 

 

écrit par Sophie Noachovitch