Monaco-the-show-Croquis1

Monaco sur les scènes du monde

SPECTACLE/Monaco the show, spectacle mêlant acrobaties, voltige et danse porté par le cirque Eloize est en pleine préparation. La première mondiale aura lieu le 1er octobre 2015 au Zénith de Paris.

 

Où qu’ils passent, ils font salle comble. Les performers du Cirque Eloize — troupe canadienne affichant au compteur 4 000 représentations dans 40 pays, 100 employés permanents et près de 4 millions de spectateurs à travers le monde — vont à nouveau en mettre plein la vue. Une toute nouvelle superproduction baptisée Monaco, the show , est en plein préparatifs. Au total, trente-cinq danseurs, acrobates, acteurs de théâtre et musiciens, castés à travers le monde, officieront sur scène et présenteront une succession de tableaux très acrobatiques. Tous construits autour de l’histoire et des valeurs de la principauté. Pèle-mêle, on y retrouvera sans surprise, le mythe Grace Kelly, les princes bâtisseurs, le casino, la Formule 1, l’environnement, le sport, la danse ou encore l’opéra.

 

« Pas de promotion »

L’idée a germé dans la tête d’un homme, bien connu à Monaco : le producteur monégasque Salim Zeghdar, fondateur en 2006 de Monaco live production (1). Il y a quelques mois, il assiste avec son confrère Bernard Olivier au spectacle Cirkopolis donné à New York par le Cirque Eloize. « Lorsque j’ai vu ce show, j’ai compris que j’avais trouvé la troupe qui pourrait réaliser ce spectacle », explique-t-il. Son ambition ? Non pas « faire un catalogue de promotion de Monaco », mais rendre « hommage à sa noblesse, à son côté chic et précieux. »

 

Poids lourds

Pour mener à bien ce « défi artistique », pas question de faire de l’à-peu-près. Zeghdar et ses acolytes se sont entourés de quelques poids lourds du milieu. Côté mise en scène, c’est Krista Monson qui sera aux manettes. Celle qui a travaillé pendant plus de 10 ans pour le Cirque du soleil, a aussi orchestré plus de 40 spectacles au Canada et aux Etats-Unis. « La chose la plus poétique pour moi consiste à marier des disciplines qui ne sont pas nécessairement amenées à se côtoyer sur une scène », explique la jeune femme qui a, entre autres, orchestré les cérémonies d’ouverture et de clôture des JO d’Atlanta auxquelles, pour la petite histoire, assistait le prince Albert…

 

« Secret bien gardé »

Les chorégraphies, elles, seront signées Debra Brown. Cette chorégraphe réputée dans le milieu du cirque, s’est aussi fait un nom dans le milieu musical. Dans son carnet d’adresses figurent, entre autres, Shakira, Wyclef Jean, Céline Dion ou encore Madonna. Quant au prince Albert, il n’a fait que chapeauter d’un œil les grands lignes du projet. « Cela fait un an que le projet existe. C’était un secret bien gardé. J’ai été autour de la même table pour voir les premiers éléments et pour approuver le principe de tel ou tel choix, mais je n’interviens pas au jour le jour. Vous ne me verrez pas faire des croquis. Je ne pense pas que vous vouliez me voir dessiner », a-t-il plaisanté.

 

François la Malice

Quel est alors le pitch de ce spectacle made in Monaco ? Les spectateurs suivront le périple d’un certain “François” qui débarque en principauté et qui voit son destin basculer en découvrant, en quarante-huit heures chrono, la vie monégasque. Un prénom pas choisi au hasard puisqu’il est inspiré de François Grimaldi, génois qui s’empara du Rocher par la ruse en 1297. A travers cet homme, le public découvrira aussi trois autres visages, très familiers de l’histoire monégasque : James Bond, le commandant Cousteau et Alfred Hitchcock.

 

Tournée mondiale

Alors que le spectacle est encore en plein préparatifs, les dates de la tournée mondiale, sont, elles, déjà bouclées. Les producteurs ont vu les choses en grand. Quatre avant-premières se dérouleront au Luxembourg fin septembre 2015. Pour la première mondiale, direction le Zénith de Paris le 1er octobre 2015 où les 35 artistes recrutés s’y produiront pendant six semaines. Entre 2015 et 2016, le spectacle fera également escale dans 11 villes françaises, avec 6 à 8 représentations : Marseille, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Dijon, Nantes, Strasbourg, Rouen, ou encore Lille. Cette tournée se poursuivra ensuite à travers le monde pour s’achever à l’aube de 2019 en Asie, puis en Amérique du Nord et du Sud. Ironie de l’historie, le spectacle ne sera pas présenté à Monaco même, faute de salle suffisamment grande. Car qui dit superproduction, dit superstructure. C’est donc au Palais Nikaia, du 18 au 22 novembre 2015, en pleine fête nationale, que Monégasques et résidents pourront assister à cette plongée en 3D au coeur de Monaco.

 

(1) Via sa société Monaco Live production, Salim Zeghdar produit Les sérénissismes de l’humour mais aussi de gros concerts qui ont eu lieu en plein air à Monaco : Muse, Tokyo Hotel, Jamiroquai, Jason Mraz, David Guetta, Charlie Winston, Iggy Pop et ZZ Top, ou encore Eagles au Stade Louis II, et Jean Michel Jarre sur le Port Hercule à l’occasion du mariage Princier.