logements-domaniaux-jardins-apolline-cdp-gallo-chg_9906

Les Jardins d’Apolline prennent l’eau

Habiter dans des logements domaniaux tout neufs ne met pas à l’abri des infiltrations et dégâts des eaux. Depuis 2015, de nombreux appartements des Jardins d’Apolline ont fait les frais de problèmes de plomberie et de travaux de décontamination sanitaire et plusieurs familles ont même dû être relogées… Suite aux plaintes des locataires, l’administration des domaines, le service des travaux publics, la DASS, le gestionnaire de l’immeuble (Vivalda) et les entreprises ayant construit les 4 blocs se sont réunis à la même table pour établir un diagnostic et trouver des solutions. A l’origine de ces désagréments, causant notamment des moisissures, ont été identifiées des fuites provenant des canalisations en cuivre encastrées dans la dalle (43 logements ont été sinistrés directement ou indirectement) mais également des bacs à douche (8 appartements ont été touchés). Dans le premier cas de figure, une dizaine de foyers ont dû être relogés provisoirement voire définitivement. Et en septembre, un autre logement fera l’objet de travaux tandis que ses occupants seront dirigés vers un autre appartement. En effet, les dégâts des eaux dans ces appartements ont nécessité des travaux d’envergure, impliquant de repeindre les plafonds et les murs voire de casser les dalles pour revoir entièrement les canalisations. Pour l’heure, l’administration recherche encore la cause exacte de ces fuites, même s’il a déjà été constaté un phénomène de corrosion sur les réseaux de cuivre encastrés. De bonne source, il n’est d’ailleurs pas exclu qu’il soit nécessaire de refaire entièrement la distribution en eau de l’ensemble des blocs des Jardins d’Apolline… Verdict à la fin septembre. Y compris sur le montant de la facture qui risque d’être salée. En attendant, le service des travaux publics a déjà décidé de ne pas encastrer les réseaux de plomberie dans la dalle dans les futures constructions domaniales de L’Engelin ou la Villa del Sol. Chat échaudé craint… l’eau froide.

écrit par Milena