Projet-extension-en-mer-anse-du-Portier-150730-@-DR-Valode-et-Pistre-07

Le changement dans la continuité

POLITIQUE/La feuille de route du nouvel homme fort du gouvernement s’inscrit dans une certaine continuité de l’Etat.

 

Depuis l’accident cardio-vasculaire de Michel Roger à la mi-décembre, le gouvernement gère les affaires courantes. En janvier, la machine étatique a forcément fonctionné au ralenti, surtout au niveau de l’actualité législative, comme le montre la maigre activité du conseil national dont les commissions se sont réunies au compte-goutte, en attendant l’arrivée de Serge Telle. Logique. L’hospitalisation de Michel Roger, puis son départ, ont pris tout le monde de court.

Serge Telle a donc déjà de nombreux dossiers qui l’attendent sur son bureau place de la Visitation. A commencer par le chantier de l’hôpital, la mise en route de l’extension en mer avec la gestation puis le vote en juin de la loi corréllaire de désaffectation du domaine public, la poursuite de la diversification de l’activité économique, etc…

 

Ethique

Dans une monarchie telle que Monaco, et vu le contexte du changement de ministre d’Etat, la règle d’or de la continuité de l’Etat fonctionne à plein. Serge Telle, qui hérite de son gouvernement — aucun changement n’est à l’ordre du jour —, va sans doute mettre en musique la feuille de route qu’avait confiée le prince Albert à son prédécesseur le 2 juillet 2010. Les fondamentaux ? « Une croissance économique et responsable », avait classé en tête des priorités le chef de l’Etat. « Si les entreprises présentes doivent pouvoir continuer à se développer, si la taille de notre secteur industriel — source importante de valeur ajoutée — doit être préservée, il est nécessaire de mettre en priorité une politique active d’attraction et de sélection de nouveaux investisseurs. L’accent sera mis sur la recherche d’entrepreneurs qui souhaitent s’installer en principauté avec leur famille et leurs affaires », avait-il poursuivi. Autre objectif : la modernisation du pays. Albert II avait également pointé « les critères qui caractérisent un pays moderne et développé : Etat de droit, bonne gouvernance, respect de l’environnement, créativité, coopération financière internationale » ou encore « le strict respect de l’éthique du service public ». Des principes clés inhérents à la conduite d’un Etat qu’il est toujours bon de rappeler…

 

HOMMAGE/

« Ministre d’Etat était pour lui un investissement total »

Le 19 janvier, Albert II a rendu hommage à Michel Roger, en l’élevant au grade de grand officier de l’ordre de Saint-Charles. « En dépit de soins aussitôt prodigués, il est rapidement apparu que son état de santé ne lui permettrait malheureusement plus de reprendre ses fonctions. Il vient donc de rejoindre sa région de Poitiers, qui lui est si chère. En vous remettant pour lui les insignes de grand officier de l’ordre de Saint-Charles, je tiens à rendre hommage ici à ses éminentes qualités de travail et de rigueur », a-t-il ainsi déclaré devant l’épouse de Michel Roger. Avant de rappeler que « ministre d’Etat était pour lui un investissement total ».

écrit par Milena