Le Barbecue by Blast

SOCIETE/Une barbecue party face à la mer, c’est possible. Le collectif musical Blast propose le concept depuis un an.

 

Les moins de 30 ans connaissent le concept de “barbecue party” par cœur. A Monaco, ils sont nombreux à se rendre à l’A’Trego après le travail pour se retrouver dans une ambiance “Deep House” et déguster une assiette garnie de grillades, saucisses et frites (1), chaque jeudi de 18h à minuit. C’est Blast qui est à l’initiative de ces soirées «Deep and Ribs». Ce collectif musical est né il y a quatre ans de l’envie de ses trois fondateurs, Anthony, Mikaël, et Jean-Laurent de faire connaître la “deep”, un sous-genre de la House, ayant émergé dans les années 1980.

 

Nouvelle “vibe” à Monaco

Leur première soirée, organisée en mars 2012 au Star Deck, est un gros succès. Les trois compères enchaînent alors plusieurs soirées à Monaco mais aussi à Saint-Tropez, à Cannes et à Nice. Avant de passer aux “barbecue parties” à l’été 2014, suite à une rencontre avec le gérant du restaurant A’trégo,  situé sur le port de Cap d’Ail, Jean-Luc Laurent. «Jean-Luc voulait organiser des afterworks-apéro le jeudi. Pour rendre ces soirées plus originales, on a proposé le concept de barbecue sur la terrasse du restaurant, en plus de l’ambiance musicale», explique Anthony, l’un des membres de Blast.

Et depuis un an, ça cartonne. La clientèle est séduite par le cocktail associant vibrations deep house, ambiance cosy et familiale et odeur de merguez… Blast apporte une nouvelle «vibe» à la Principauté, dont les jeunes sont friands, chaque soirée proposant son lot d’originalités. Les organisateurs offrent ainsi, au gré des soirées, chapeaux, foulards, stickers etc. Ils permettent même aux amateurs de Djing de faire un passage aux platines lors des soirées. Relayées par les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, les “barbecue parties” sont de plus immortalisées par Mikaël, le graphiste et photographe du groupe. «Notre but était de proposer quelque chose de différent aux jeunes de Monaco», explique Anthony. Pari réussi.

_Mathieu Ciulla

écrit par La rédaction