Charlene-Capbreton

La fondation princesse Charlène tournée vers 2014

SOCIÉTÉ / Sauver des enfants de la noyade en leur apprenant à nager. C’est l’un des objectifs de la fondation princesse Charlène qui a fêté fin décembre 2013 sa première année d’existence. Une année au cours de laquelle 13 ambassadeurs ont été nommés, notamment Yannick Agnel (double champion olympique à Londres en nage), Novak Djokovik (numéro 1 mondial de tennis 2012) ou Jenson Button (champion du monde 2009 de F1). Près d’une dizaine d’actions ont été menées en 2013, dont « learn to swim » à Agadir (Maroc) pour apprendre à nager à des enfants.

Deux bourses d’études ont été allouées à deux jeunes nageuses sud-africaines et un tournoi de rugby a été organisé à Draguignan, en collaboration avec la fédération monégasque de rugby (FMR) et le Rugby Club Dracénois (RCD). La fondation ne manque pas de projets pour 2014. Avec des opérations « learn to swim » et « water safety » pour sensibiliser aux dangers en milieu aquatique dans des pays comme l’Inde, le Bangladesh ou la Mauritanie. En septembre, un centre de formation au secourisme et au sauvetage sera créé au Larvotto sous la direction de l’apnéiste Pierre Frolla et en collaboration avec la Direction de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports. Enfin, un programme « nager pour survivre » doit être lancé au mois de janvier dans la province de Québec. Ce programme vise plus de 3 000 enfants.