Korka Ndiaye, artiste sénégalaise, grand prix de l’Open des artistes

C’est une œuvre tout en sensibilité qui a remporté, le 27 mars, le grand prix de l’édition 2018 de l’Open des artistes de l’Entrepôt. Avec Le rêve des frontières, l’artiste sénégalaise Korka Ndiaye a séduit le jury de la galerie monégasque. « La première vue globale de cette œuvre est simple, douce mais finalement il y a quelque chose de très dur, de très violent, a commenté Daniel Boéri, président de L’Entrepôt. Avec ce chemin qui remonte, Korka Ndiaye relate le parcours des immigrés. C’est une thématique très actuelle. » Le thème du concours de cette année, “Frontière : la limite comme épaisseur”, a inspiré l’artiste qui a souhaité traiter de la difficile problématique de la migration. « On y trouve toutes sortes de rencontres inattendues à la recherche de l’abondance ou de meilleures conditions de vie, écrit Korka Ndiaye à propos de son tableau. Il y a toujours eu des migrants mais depuis quelques années ce mouvement s’est amplifié par la venue de plusieurs pays fuyant la guerre civile. Les migrants doivent payer des passeurs et sont amenés à prendre beaucoup de risques pour traverser la méditerranée. De nombreuses embarcations ont fait naufrage entraînant la mort de milliers de personnes. On aperçoit en haut du tableau des émigrants en naufrage à l’autre bout de la terre, peut-être repêchés ou vendus. » Avec un trait rappelant l’art naïf, l’artiste a retracé les difficultés rencontrées par les migrants. Le jury de l’Open des artistes a choisi de récompenser en accessits deux autres œuvres : celles de Marc Lavalle, un fusain sans titre et celles du Collectif Valetudo avec La Chambre de Van Gogh. Le public, lui, a salué le travail de Christophe Ausello No Limit, une œuvre aux milliers de détails impressionnante.

 

écrit par Sophie Noachovitch