Eric-Battaglia

« Je suis toujours là ! »

Article publié dans L’Obs’ n°132 (mai 2014)

CULTURE / Alors que Princesse de nuit productions fête ses 20 ans, son fondateur, Eric Battaglia, explique ses projets à L’Obs’.

Votre bilan ?
Déjà, je suis toujours là ! Certains ont commencé en même temps que moi et ils ne sont plus là. Moi oui. Je suis content de faire de la musique et de vivre de ma passion. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Surtout qu’au départ, ça n’a pas été facile. J’ai commencé à faire des concerts en 1983. Mais je n’ai vraiment commencé à gagner un peu d’argent qu’à partir de 1993-1994, quand j’ai décider de monter mon entreprise.

Comment s’est développée votre entreprise ?
J’ai gagné ma vie dès la première année. Je n’ai pas voulu faire d’investissement hasardeux. Au lieu d’embaucher du monde tout de suite et d’acheter du matériel en faisant des crédits, j’ai préféré faire les choses petit à petit. De plus, j’ai aussi su m’adapter et me remettre en question au fil des ans.

Comment ?
Par exemple, en 1994, j’étais auteur-compositeur et j’ai fini par monter un groupe avec un répertoire très varié. Ensuite, j’ai aussi développé la partie DJ, alors que je ne les aimais pas beaucoup au début. Aujourd’hui, je tourne à peu près à 60-70 soirées par an.

Vos projets ?
Je réactualise des chansons que j’avais écrite il y a 20 ans. Je les améliore, je refais les arrangements. J’ai de quoi faire trois albums. Ce ne sera peut-être pas fini d’ici la fin de l’année. En tout cas, depuis que j’ai acheté mon studio d’enregistrement, les choses sont plus faciles car je peux travailler de chez moi. Sinon, j’aimerais aussi refaire des concerts à Paris. Je suis en train de lancer les démarches à ce sujet.
_Propos recueillis par Romain Chardan