Ilot-Pasteur-nouveau-college-Batiment-1-@-Square

Ilot Pasteur :
le nouveau collège dévoilé

URBANISME/Les travaux préparatoires de l’opération îlot Pasteur viennent de démarrer. Construit sur les terrains de l’ancienne voie ferrée, ce projet accueillera à l’horizon 2021 le nouveau collège, la nouvelle médiathèque, ainsi qu’un immeuble de bureaux. Coût global de l’opération : 320 millions d’euros.

En attendant de s’étendre sur la mer… Monaco poursuit sa métamorphose sur terre. Notamment à l’ouest du territoire où les travaux préparatoires de l’opération îlot Pasteur viennent tout juste de démarrer. Dans 4 à 5 ans, cette zone — d’une surface d’environ 47 000 m2 — accueillera plusieurs ouvrages stratégiques pour le pays. Dont un, très attendu par les parents et les élèves : le nouveau collège. Bye bye le Charles III… A l’horizon 2021, les collégiens diront définitivement adieu à ce bâtiment franchement vieillissant situé dans le quartier de l’Annonciade et migreront à l’îlot Pasteur où un nouvel établissement scolaire flambant neuf sera construit (1).

Structure mixte acier/béton

Un ouvrage beaucoup plus moderne et fonctionnel, qui pourra accueillir jusqu’à 1 500 élèves, contre 1 200 actuellement au collège Charles III (2). A l’intérieur, tout a été pensé pour le quotidien des collégiens : au-delà des nombreuses salles de classe, le bâtiment abritera également une piscine couverte de 25 mètres de long avec 8 lignes d’eau, un gymnase, un amphithéâtre de 300 places, une cuisine centrale, et deux cours de récréation. L’une située au rez-de-chaussée, une autre sur le toit. « La cour haute culminera à 51 mètres de hauteur par rapport au niveau de la mer. Soit légèrement au-dessus du Gildo Pastor Center », expliquent les architectes monégasques Christian Curau et François Lallemand, aux manettes du projet pour qui « imaginer un collège pouvant accueillir 1 500 élèves » a été « un vrai défi. Car à titre comparatif, en France, on ne peut construire des collèges que de 600 élèves maximum. » Côté mobilité, tout a été également imaginé pour faciliter les trajets collège-maison des élèves : « Nous avons pensé le projet de manière à ce que le maximum d’élèves puissent se rendre à pied au collège. Qu’ils habitent à Fontvieille, à la Condamine ou bien au Jardin exotique, tous vont pouvoir converger sur la promenade Honoré II qui mène jusqu’à l’entrée du collège. »

Ilot-Pasteur-nouveau-college-Batiment-2-bureaux-@-Square

8 700 m2 de bureaux

A côté de cet imposant établissement scolaire « à la structure mixte acier/béton » (premier bâtiment ainsi conçu à Monaco selon les architectes) un deuxième grand bâtiment sera construit. Dans ce deuxième bloc, les deux premiers niveaux abriteront la nouvelle médiathèque municipale, le troisième étage accueillera la direction de l’éducation nationale de la jeunesse et des sports (DEJS) – volontairement séparée du collège — et les quatre derniers étages seront dédiés à des bureaux (8 700 m2 au total.) Quant à la hauteur du bâtiment, il culminera, comme le collège voisin, à 51 mètres de haut par rapport au niveau de la mer. C’est aussi à l’îlot Pasteur que la salle Léo Ferré — actuellement située au-dessus du centre commercial de Fontvieille — sera transférée (elle gardera d’ailleurs le même nom). Au total, elle pourra contenir 1 200 places assises, et 2 000 personnes debout. Soit une capacité d’accueil équivalente à l’actuelle salle. « Ce nouvel espace sera équipé de gradins mobiles. La salle pourra accueillir aussi bien des concerts de rock, des représentations, que des expositions de voitures », indique François Lallemand. Pour l’heure, étant donné que les « différentes options de matériaux n’ont pas été validées », impossible de dévoiler une maquette de ce nouvel espace culturel. Seul indice concédé par les architectes : cette salle polyvalente sera dans une « tonalité de rouge » et « boisé ».

900 places de parking

Mais ce n’est pas tout. Dans les entrailles de ces deux bâtiments, un centre de tri postal (accessible depuis l’avenue de Fontvieille) sera également construit, ainsi qu’un data-center. Sans oublier un centre de transfert des déchets recyclables secs. « Il s’agit du premier centre de ce type à Monaco, expliquent les architectes. Il va permettre d’assurer en interne le stockage hebdomadaire du verre, du papier et du carton, afin d’optimiser les échanges vers les filaires de valorisation. Ce centre pourra également servir de stockage des ordures ménagères en cas de problème technique ou de panne à l’usine d’incinération située juste à côté. » Côté stationnement, un parking de plus de 900 places, accessible depuis l’avenue de Fontvieille, sera également construit. « C’est donc un programme extrêmement dense qui contient 10 entités. Malgré cette densité, nous avons essayé de le rendre le plus aéré et léger possible, souligne le duo d’architectes. Sa réalisation repose sur une parcelle de terrain tout en longueur, de 250 mètres de long pour 35 mètres de large — soit deux terrains et demi de football — ce qui est une configuration assez complexe. » Petit plus de ce projet : le flux piétonnier sur l’îlot Pasteur se situera dans le prolongement de la promenade Honoré II. « Cette promenade minérale sera exclusivement réservée aux piétons. C’est d’ailleurs la première véritable promenade en principauté », assurent les architectes. A proximité, une voie a même été prévue pour construire un éventuel Transport en commun en site propre (TCSP). Selon les architectes, l’appel d’offres pour la construction de ce projet devrait intervenir en mai 2017. Et le coup global de cette opération est estimé, selon le gouvernement, à 320 millions d’euros.

_Sabrina Bonarrigo.

(1) La maîtrise d’œuvre a été attribuée au bureau d’études techniques Oteis/SUDEQUIP et à Monaco Ingénierie Partners. Les travaux de terrassement et de fondations ont été confiés à la société SITREN/Eiffage.

(2) Le collège Charles III a connu sa première rentrée scolaire en septembre 1989.