Fiat-500-DSC_0566

Fiat 500, passion familiale

AUTOMOBILE / Créé en juillet 2011, le Club Fiat 500 historique de Monaco rassemble tous les passionnés de cette mini-voiture fabriquée en Italie de 1957 à 1975.

Dans les années 50, alors que toute l’Italie se déplace avec le célèbre scooter Vespa, arrive sur le marché italien la « Fiat nuova 500. » Présentée le 4 juillet 1957 à Turin, cette mini-voiture italienne de 13 chevaux aux formes arrondies a été conçue par l’ingénieur Diante Giacosa(1). Aujourd’hui encore, cette voiturette de 4 places a de nombreux fans. Y compris en principauté.

Passionnés
Créé en juillet 2011, le Club Fiat 500 historique de Monaco rassemble les amoureux de ces voitures d’époque. « Notre club a pour objectif de réunir tous les passionnés des anciennes Fiat. Celles qui ont été produites de 1957 à 1975, explique le président du club monégasque, Salvatore Ignaccolo. Nous nous retrouvons pour parler de la voiture, organiser des rencontres amicales, des conférences ou bien des rassemblements. Notamment ceux organisés à Lyon, à Paris, ou encore à Padoue par le Club Fiat d’Italie ou le Club de France. » Car ce type de club existe pratiquement dans tous les pays. Sans surprise, le plus grand est le club italien « puisqu’il regroupe 21 000 membres. Le Club de France affiche 500 membres. »

600 000
Au total, 600 000 exemplaires d’époque seraient toujours aujourd’hui en circulation selon les chiffres du Club Italie (1). Quant aux prix, ils varient selon les années de production. « Les premières voitures, qui remontent à 1957, sont très rares et peuvent coûter jusqu’à 40 000 euros. Celles de 1972 et de 1975 coûtent en revanche moins cher. Autour de 5 000 euros », précise Salvatore Ignaccolo.

Famille
Surnommée « pot de yaourt » par les Français, la Fiat 500 est avant tout, une histoire de famille pour beaucoup de passionnés : « Mon père l’avait offerte à ma mère pour nous accompagner mon frère et moi à l’école, se souvient Salvatore Ignaccolo. En réalité, tous les membres du club ont une histoire familiale avec la Fiat 500. La voiture appartenait, par exemple, soit à leur père soit à leur grand-père. Le lien familial est donc toujours présent. Quant aux femmes, elles sont plus séduites par la forme du véhicule. »

Caritatif
Le club Fiat 500 historique de Monaco organise aussi des évènements caritatifs. Le 6 juillet dernier à Garlenda en Ligurie, plus de 1 000 Fiat 500 étaient rassemblées pour le 30ème meeting international. Les adhérents venaient de toute l’Europe, d’Irlande mais aussi d’Australie.
A cette occasion, le club monégasque a proposé la vente d’un pare-soleil dessiné par le peintre monégasque Claude Gauthier, tiré à 2 000 exemplaires, dont les bénéfices seront partagés entre l’AMAPEI Monaco et l’Unicef Italie.
_Sabrina Bonarrigo

(1) www.500clubitalia.it
(2) Les origines de la Fiat 500 remontent à 1936 lorsque apparaît la « Topolino » (qui signifie « souris » en italien). Abandonnée en 1954, la 500 ressuscite en 1957, avec la présentation de la « Nuova Fiat 500. »