Manif-Theramex-16-juin-2014

Fermeture de Théramex : 59 emplois supprimés

Article publié dans L’Obs’ n°133 (juin 2014)

ECONOMIE/Coup dur pour les salariés de Théramex. Créé en 1954 par Paul Hamel, ce laboratoire pharmaceutique spécialisé dans la santé de la femme, s’est installé à Fontvieille en 1971. Il fermera définitivement à l’horizon 2016. La direction l’a annoncé le 12 juin aux représentants du personnel, inquiets depuis des années (voir L’Obs’ n° 114). Les activités du site monégasque seront intégrées aux structures du groupe israélien Teva (1). Résultat : toutes les activités de Théramex Monaco seront progressivement stoppées et 59 emplois seront supprimés. « Confronté à une concurrence de plus en plus forte, le portefeuille de produits aujourd’hui développé par Théramex ne permet plus d’assurer sa valeur ajoutée en maintenant les activités de l’entreprise à Monaco. Afin de développer une offre différenciée, il devient indispensable de regrouper les activités de Théramex dans les structures internationales du groupe Teva », a justifié le groupe dont le chiffre d’affaires s’élève à 86,8 millions d’euros pour 2013. Après cette annonce, les salariés sont descendus dans les rues de Fontvieille le 13 juin pour exprimer leur colère. Les activités commerciales seront stoppées d’ici juillet 2015, le pôle recherche et développement (R&D) au 30 septembre 2014 et les activités support à horizon 2016. En octobre 2012, un premier plan social avait déjà touché 84 salariés. Via un communiqué, le gouvernement a annoncé prendre acte « avec regret de cette décision » et indique que « par dérogation, tous les salariés concernés pourront s’inscrire auprès du service de l’emploi, quel que soit leur lieu de résidence. »_S.B.

(1) En 2010, Merck Serono, filiale pharmaceutique du groupe allemand Merck KGaA, a cédé Théramex au groupe Teva Pharmaceutical Industries Ltd.