Et la cellule de veille ?

Albert Croési étant missionné par le ministre d’Etat pour assurer la délicate mission de “Monsieur Apolline”, il laisse une place vacante à la cellule de veille pour la priorité nationale au conseil national. Son poste, qui faisait l’objet d’un contrat de consultant externe, ne sera a priori pas renouvelé au sein de l’assemblée. Cette cellule ayant été créée par la commission des intérêts sociaux et des affaires diverses, elle sera gérée par son président, Thierry Poyet, et en lien direct avec la chargée de mission pour les affaires sociales de l’assemblée.

écrit par Milena