aedle-VK-1

Casques audio : la sélection de L’Obs’

Article publié dans L’Obs’ n°131 (avril 2014)

CONSO/A la maison, dans la rue ou pour faire du sport, quel casque choisir ? Voici les choix de L’Obs’, avec les conseils de Damien Ahime, spécialiste son chez Lemoine à Monaco.

Breton
> aëdle VK-1 (casque supra-auriculaire)

Il est beau et il est français. Imaginé par aëdle, le VK-1 est assemblé en Bretagne où est aussi assuré la finition. Ce casque supra-auriculaire se distingue par son degré de finition : revêtement en cuir d’agneau et arceau en acier recouvert de silicone. Petit bémol dans la conception physique du casque, le jeu avant/arrière est symétrique. Comme les oreilles sont un peu en biais, cela peut provoquer un léger manque de confort. Sinon, le rendu sonore est très bon. Pratique, le câble détachable est aussi très résistant et ne fait pas de nœuds. Livré avec une jolie housse en velours, aëdle devrait trouver rapidement sa place sur le marché des produits beaux et luxueux. Un joli coup pour ce tout premier casque signé aëdle.
L’avis de Damien Ahime : «Ce VK-1 joue sur le fait qu’il est construit en France, avec des matériaux nobles. Certains clients sont sensibles à ça, car ils aiment les matériaux comme l’aluminium et le cuir. Et pas le plastique.»
Aëdle VK-1, 390 euros. (prix fabriquant).

Réduction
> Bose QuietComfort QC20i (casque intra-auriculaire)

Le Bose QC20i est un casque intra-auriculaire équipé de la technologie de réduction de bruit active. Inventée par Bose cette technologie réduit le bruit ambiant mais elle nécessite une batterie rechargeable située sur ce modèle près du connecteur mini-jack. On peut donc la glisser sans problème dans sa poche. La qualité de la restitution sonore est de qualité, avec une bonne isolation. Après une charge de deux heures, la batterie peut ensuite être utilisée environ 15 heures. En revanche, on a moins aimé les oreillettes et la télécommande un peu encombrantes. Compter environ 300 euros pour ce casque. Un prix élevé qui s’explique notamment par la présence de la réduction de bruit active.
L’avis de Damien Ahime : «Le réducteur de bruit est innovant pour un intra-auriculaire. Mais il rend le QC20i un peu encombrant. Surtout si on l’utilise pour aller courir. Sinon, le son Bose reste agréable.»
Bose QC20i , 299,95 euros (prix fabriquant)

Geek
> Parrot Zik (Casque circum-auriculaire)

La référence la plus « geek » de la sélection de L’Obs’. Sorti en 2012, le Zik de Parrot est un casque très connecté. Doté de la technologie bluetooth, il peut fonctionner sans fil. Equipé de commandes tactiles, il suffit de passer son doigt dans un sens sur l’oreille pour régler le volume ou pour choisir une chanson. En revanche, la réduction de bruit active est moins convaincante que sur d’autres modèles. Assez lourd, ce circum-auriculaire, dont le design est signé Philippe Starck, offre un rendu sonore de bonne qualité. De plus, des applications pour smartphones et tablettes permettent de contrôler ce casque et d’en modifier les paramètres.
L’avis de Damien Ahime : « C’est vrai que ce Parrot est un peu lourd. Mais c’est un modèle qui va notamment plaire aux fans de nouvelles technologies, avec ses réglages tactiles ou par le biais d’applications pour smartphones et tablettes. »
Parrot Zik, à partir de 269 euros.

Accessoires
> t-Jays Four (casque intra-auriculaire)

C’est le dernier né de chez t-Jays dans la catégorie intra-auriculaires, c’est-à-dire des casques qui s’insèrent dans le conduit auditif. Ce t-Jays Four est livré avec une large gamme d’accessoires. Notamment six embouts en silicone, mais aussi une rallonge et un adaptateur pour l’avion. Une télécommande est livrée avec. A noter que le port en tour d’oreille est bien pensé. C’est d’ailleurs de cette manière qu’il est conseillé de porter ce genre de casque en cas d’usage prolongé. Côté son, le surplus de basse est présent sans être dérangeant. La reproduction des aigus est correcte. Petit bémol, les oreillettes peuvent s’avérer inconfortables à cause de la volumineuse
coque qui permet la reproduction des basses.
T-Jays Four, 59 euros (prix fabriquant)

Look
> Campus Harlem (Casque circum-auriculaire)

En termes de rapport qualité/prix, le Harlem de chez Campus est un bon compromis. Sa bonne isolation et sa puissance sont ses principaux atouts. Ce casque circum-auriculaire englobe entièrement le pavillon de l’oreille. Mais son look très massif ne plaira pas forcément à tout le monde. Doté de coussinets à mémoire de forme, d’un arceau rembourré et ajustable, le Campus Harlem est équipé d’un câble torsadé. Pliable, ce modèle dispose d’une sortie jack de 3,5 mm et d’un adaptateur jack de 6,5 mm. Ce qui permet de le brancher aussi bien sur son smartphone, son lecteur mp3 ou sur du matériel hi-fi à la maison.
Campus Harlem, 69,90 euros.

Damien Ahime, spécialiste son chez Lemoine à Monaco.

Quels casques sont les plus vendus aujourd’hui ?
Les circum-auriculaires. Il y a un effet de mode autour de ces casques. Les gens ont envie de plus de qualité, mais surtout plus de confort. Car on utilise aujourd’hui son smartphone ou sa tablette pour écouter de la musique ou regarder des films. Du coup, on a toujours un casque pour le son. L’utilisation est donc parfois prolongée. Voilà pourquoi je pense que les casques vont s’imposer comme un accessoire indispensable pour les smartphones.

La différence entre un circum et un supra-auriculaire ?
Le circum-auriculaire englobe l’oreille. On a donc l’oreille complètement dedans. Alors que le supra-auriculaire est posé sur l’oreille. Il couvre donc moins de surface et s’avère moins confortable, puisqu’il repose sur l’oreille. Les supra-auriculaires sont aussi plus petits que les circum-auriculaires qui offrent souvent de meilleures performance.

Aujourd’hui, les casques sont surtout utilisés avec des smartphones ou des tablettes ?
Aujourd’hui, l’utilisation est essentiellement couplée au smartphone. D’ailleurs, quand on se déplace sur des conférences ou des formations pour professionnels, on se rend compte du «boum» des casques. Et ce «boum» est aussi un peu lié à celui des smartphones. Ce qui se confirme quand on voit que beaucoup de casques embarquent aussi un micro qui permet de répondre au téléphone sans enlever le casque.

Le prix moyen d’un bon casque aujourd’hui ?
A partir de 200 euros on commence à avoir quelque chose de correct. Et si on monte à 300 euros, on est alors sur des modèles de grande qualité.
_Propos recueillis par Romain Chardan