Carmat : le premier patient est décédé

SANTÉ / Le premier patient implanté le 18 décembre 2013 avec un cœur artificiel totalement autonome imaginé par l’entreprise française Carmat, est décédé le 2 mars. Alors que L’Obs’ était en bouclage le 13 mars, les causes exactes du décès de ce patient de 76 ans n’étaient pas connues. Le professeur Gilles Dreyfus, directeur médical du centre cardio-thoracique de Monaco et membre du comité de sécurité de Carmat, avait expliqué dans L’Obs’ n° 128 pourquoi il fallait rester prudent. Carmat poursuit ses essais dans un marché mondial estimé à 16 milliards d’euros._R.B.