Frank-Michel

Biens mal acquis : nouveau séquestre de fonds

Article publié dans L’Obs’ n°134 (juillet-août 2014)

JUDICIAIRE/Le 7 juillet, le parquet du tribunal de Monaco a de nouveau gelé les avoirs en principauté de proches de Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade. Depuis 2012, dans l’affaire dite des biens mal acquis, Karim Wade est soupçonné de détournements de fonds publics à hauteur de 178 millions d’euros par un tribunal d’exception, la cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). Il sera jugé à partir du 31 juillet. Me Frank Michel et Me Yann Lajoux étaient parvenus, le 23 juin 2014, à obtenir la mainlevée du premier séquestre des fonds de deux de leurs clients, soupçonnés d’avoir participé aux faits reprochés à Wade. La cour d’appel avait ordonné au procureur de communiquer les deux citations de commissions rogatoires internationales (CRI), ainsi que leurs pièces à la défense. Mais le parquet monégasque avait refusé, en invoquant une clause de confidentialité. La chambre du conseil de la cour d’appel avait alors ordonné la mainlevée des séquestres. Me Michel juge ce nouveau séquestre « choquant. » Il a fait appel de cette décision avec Me Lajoux. A noter que le 19 juin, la justice française a classé sans suite une plainte de l’Etat sénégalais pour détournement de fonds publics à l’encontre de Karim Wade.

écrit par Adrien