Janowski-@-Dare-Best-Image-854T78088888

Affaire Hélène Pastor
De rebondissements en rebondissements

Article publié dans L’Obs’ n°134 (juillet-août 2014) :

JUDICIAIRE/Après avoir avoué être le commanditaire des meurtres d’Hélène Pastor et de Mohamed Darwich, Wojciech Janowski s’est rétracté. Désormais, le compagnon de Sylvia Pastor, la fille d’Hélène, nie avoir demandé à son coach sportif de faire assassiner sa belle-mère.

 

Le compagnon de Sylvia Pastor, Wojciech Janowski, 64 ans, est revenu sur ses aveux. Il avait avoué le 26 juin être le commanditaire du meurtre d’Hélène Pastor et de son chauffeur, lors de la sixième et avant-dernière audition d’une garde à vue débutée trois jours auparavant. Mais quatre jours après sa mise en examen par un juge marseillais, il nie. En cause, une mauvaise compréhension de la langue française pour ce Polonais installé à Monaco depuis près de 30 ans, soutient son avocat, le bâtonnier Erick Campana.

 

Baumettes

Interpellée par la police avec Janowski le 23 juin, Sylvia Pastor est ressortie libre, sans être inquiétée. En revanche, son concubin depuis 28 ans et père de sa deuxième fille de 17 ans, était toujours détenu à la prison des Baumettes le 17 juillet, alors que L’Obs’ était en bouclage, ainsi que six autres personnes. Notamment le guetteur présumé, Alhair Hamadi, 31 ans et Saïd Ahmed, 24 ans, le tireur présumé. Ils ont tous été mis en examen.

 

« Erreur »

Désormais partie civile dans cette affaire, Sylvia Ratkowski-Pastor est très affectée. Reste à connaitre sa position vis-à-vis de Wojciech Janowski, qu’elle n’a pas revu depuis leur interpellation. Surprise : le 6 juillet, Le Journal du Dimanche (JDD) annonce que Sylvia Ratkowski-Pastor veut s’exprimer devant les médias. Une « erreur » du JDD explique à L’Obs’ son avocat, Me Didier Escaut : « Il n’y aura pas de prise de parole pour le moment. Un avis sera peut-être remis à la presse en temps utile. Mais une instruction est en cours. Il faut laisser du temps à ma cliente qui doit faire face à ce terrible drame. »

 

Intérêt

En revanche, le coach sportif du couple, Pascal Dauriac, 46 ans, maintient tout. Ecroué à la maison d’arrêt d’Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône), il confirme avoir agi à la demande de Janowski qui était alors consul honoraire de Pologne à Monaco depuis 2007. C’est ce que son avocat, Me Jean-Claude Phung, a indiqué à la presse, en expliquant que son client n’avait aucun intérêt personnel à s’en prendre à Hélène Pastor. Montant de ce contrat : 200 000 euros, qui auraient été versés par Janowski à Dauriac, ainsi que divers cadeaux estimés à environ 50 000 euros.

 

Coach

Depuis une douzaine d’années, Pascal Dauriac s’occupait du couple Sylvia Pastor-Wojciech Janowski. Il les voyait deux fois par semaine, à leur domicile, au Schuylkill au 19 boulevard de Suisse. Suffisant pour nouer une relation de confiance et être parfois leur confident. Dans le petit monde des coachs sportifs de Monaco, personne ne semble connaitre Dauriac. Mais on se plaint déjà de la mauvaise publicité faite à la profession : « Un client intéressé par mes services a finalement renoncé juste après l’affaire Pastor », soupire l’un d’eux.

 

Mobile

Le mobile de ce double meurtre serait l’héritage d’Hélène Pastor, selon le procureur de la République, Patrick Brion. Une certitude, Janowski n’étant pas marié, il n’aurait pas pu en profiter directement. Le déclic pour ce contrat aurait été la décision d’Hélène Pastor de cesser le versement de 500 000 euros mensuel à Sylvia. L’an dernier, Janowski aurait touché 6,5 millions d’euros sur son compte personnel et 1,9 million sur le compte de Firmus, l’une de ses entreprises. Selon Le Parisien, la police aurait mis à jour un trou de 9 millions, qui aurait été creusé quelques mois avant le meurtre d’Hélène Pastor. Janowski aurait été condamné en Pologne en 2012 par un tribunal de commerce à verser 30 millions d’euros à un chef d’entreprise polonais. En cause, le rachat d’une raffinerie en Pologne qu’il devait finaliser d’ici fin 2014 et qu’il n’aurait pas pu honorer. Un rachat réalisé via Hudson Oil, une entreprise canadienne spécialisée dans la prise de participations dans le secteur de l’énergie, dont Janowski est président exécutif. Suffisant pour basculer dans le meurtre ? L’enquête est toujours en cours.

_Raphaël Brun

CHRONOLOGIE/

L’affaire Hélène Pastor en 8 dates

> 6 mai 2014

Vers 19 heures, Hélène Pastor, 77 ans, est victime d’un guet-apens avec son chauffeur Mohamed Darwich devant le CHU de l’Archet, à Nice. Elle rendait visite à son fils Gildo, hospitalisé suite à un AVC. Ils sont tous les deux grièvement blessés par un tireur qui fait feu à plusieurs reprises avec un fusil de chasse.

 

> 10 mai 2014

Mohamed Darwich, 64 ans, décède des suites de ses blessures à l’hôpital Saint-Roch de Nice. Le chauffeur-majordome égyptien travaillait depuis une quinzaine d’années pour Hélène Pastor.

 

> 15 mai 2014

Un maitre-chanteur propose à la famille Pastor le nom du commanditaire en échange de 10 millions d’euros. Arrêté à Marseille, cet affabulateur a été condamné à 15 mois de prison.

 

> 20 mai 2014

Christophe Perruaux et Christine Saunier-Ruellan, deux magistrats marseillais de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS), sont chargés de cette enquête ouverte le 20 mai pour « assassinat en bande organisée » et « association de malfaiteurs. »

 

> 21 mai 2014

Après avoir pu répondre aux enquêteurs quelques jours auparavant, Hélène Pastor décède des suites de ses blessures.

 

> 23 juin 2014

Coup de filet de la police judiciaire (PJ). 23 personnes sont arrêtées à Nice, Marseille et Rennes. Parmi elles, Wojciech Janowski, 65 ans, commanditaire présumé des meurtres d’Hélène Pastor et de Mohamed Darwich. Consul honoraire de Pologne à Monaco depuis 2007, Janowski est aussi le compagnon de Sylvia, 54 ans, la fille d’Hélène Pastor, qui est aussi entendue par la police. Pascal Dauriac, 46 ans, coach sportif du couple Janowski-Pastor, est soupçonné d’être l’organisateur de ce double meurtre.

 

> 27 juin 2014

Ils sont 7 à être mis en examen. Wojciech Janowski est mis en examen pour « complicité d’assassinats en bande organisée » et « association de malfaiteurs. » Il est provisoirementnt écroué et se voit retirer son titre de consul de Pologne à Monaco. Il est soupçonné d’être le commanditaire pour obtenir l’héritage de Sylvia Pastor, dont il est le compagnon depuis 28 ans. Selon Brice Robin, procureur de Marseille, Janowski aurait avoué avoir commandité ce meurtre. Pascal Dauriac est présenté comme « le chef de la logistique, le véritable organisateur de ce crime. » Il aurait touché 200 000 euros de Janowski en espèces. Dauriac dit avoir perçu 140 000 euros et avoir conservé 50 000 euros pour lui. Ainsi que quelques cadeaux en nature.

 

> 2 juillet 2014

Janowski revient sur ses aveux. Interrogé par le juge des libertés et de la détention, il nie avoir voulu s’en prendre à Hélène Pastor. Son avocat, Me Erick Campana, indique que son client « va combattre. »