Jardins-d'Apolline-Franck-Lobono-Jean-Castellini-@-Monaco-Hebdo-DSC_0394

26 millions d’euros pour Apolline

« On reste dans une maîtrise très serrée des finances publiques. » Lors de sa présentation du budget primitif 2018, le ministre d’Etat Serge Telle a visiblement souhaité montrer la prudence budgétaire de son gouvernement, tout en affichant ses « ambitions ». « On a coupé un peu partout, notamment sur des programmes que l’on a jugé moins prioritaires », a-t-il annoncé, excluant néanmoins le social, sacralisé. Objectif : financer les 26 millions d’euros débloqués sur un compte du trésor pour payer les conséquences de la crise aux Jardins d’Apolline (travaux et relogement des résidents). Dans les dépenses, ce budget prévoit le financement d’études pour le remembrement du quartier Ida, la restructuration du stade Louis II, ou encore, gros chantier, la modernisation et la digitalisation de l’administration (16 millions).

Côté environnement, 26 millions d’euros seront consacrés en 2018 à la transition énergétique, la contribution de Monaco au fonds vert international étant carrément doublée (1 million d’euros). « Ce montant nous placera sur le même niveau que les autres pays européens, en termes de contribution par habitant », a indiqué Serge Telle, qui se lance dans une délicate réforme des retraites des fonctionnaires. « L’Etat a commencé à cantonner une poche dans le fonds de réserve constitutionnel. Nous allons nous concerter avec les élus pour une grande loi retraite. » Une réserve correspondant à deux années de versement de pensions, soit 130 millions d’euros.

écrit par Milena