frank-lobono-penurie-logement

2020 et 2021 : « Nous serons au coeur de la pénurie de logement »

DÉLAIDu côté du conseil national, pas question de baisser la garde sur le dossier du logement… Si un plan national pour construire massivement des appartements domaniaux a été décidé et dévoilé en mars dernier (1), les élus de la majorité se disent en revanche inquiets sur les délais de livraison de certains immeubles d’envergure. « Or, il est fondamental que les délais soient respectés. C’est une clause plancher pour le vote, en décembre, du budget primitif 2020 », indiqué Franck Lobono, président de la commission logement lors d’une conférence de presse. Même coup de semonce de la part du président Stéphane Valeri : « Nous avons donné notre confiance au gouvernement qui s’est engagé sur un calendrier précis et des engagements fermes. Il doit les tenir, faute de quoi, il n’aura plus le vote favorable de l’assemblée. » Et si les élus sont particulièrement attentifs à ces délais de livraison, c’est que durant les deux années qui viennent, 2020 et 2021, « nous serons au coeur de la pénurie de logements, estime Franck Lobono. Malheureusement, il n’y aura pratiquement aucune nouvelle livraison en raison de l’absence de programme prévu par l’ancienne mandature et le gouvernement. » Sachant qu’il faut minimum trois ans pour construire un immeuble, « les effets concrets de notre politique se sentiront donc massivement sur l’année 2022, rajoute Franck Lobono. Pour cette seule année, il y aura la livraison de plus de 500 appartements. » A noter toutefois qu’une centaine d’appartements seront attribués lors de la prochaine commission d’attribution du 14 octobre, incluant les logements de l’immeuble Soleil du Midi (dernièrement réceptionné) et les appartements supplémentaires créés aux blocs B et D des Jardins d’Apolline.

(1) Le plan national pour le logement prévoit à horizon de 15 ans, une livraison moyenne de 122 appartements neufs par an.